Formation des demandeurs d’emploi


  • Les droits à la formation acquis pendant l’activité sont attachés à la personne active. De ce fait, leur portabilité est assurée, y compris lorsque la personne change de statut, passant du statut de salarié à celui de personne en recherche d’emploi, qu’elle soit inscrite ou non à Pôle emploi. Ainsi, toutes les personnes en recherche d’emploi disposent d’un Compte personnel de formation (CPF) et conservent le montant en euros capitalisé antérieurement.
  • Pour faciliter son accès à la formation, faire le point sur leur situation professionnelle et engager, le cas échéant, une démarche d’évolution professionnelle, les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’un Conseil en évolution professionnel. Il vise à accroître leurs aptitudes, leurs compétences et leurs qualifications.
  • Pour favoriser leur retour à l’emploi, les demandeurs d’emploi peuvent également décider de faire reconnaître leurs compétences professionnelles en vue d’obtenir une certification : titre professionnel ; certificat de qualification professionnelle (CQP) ; validation des acquis de l’expérience (VAE).
  • Dans le cadre d’un accompagnement social et/ou professionnel personnalisé, les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une période de mise en situation en milieu professionnel – PMSMP pour découvrir un métier ou un secteur d’activité, confirmer un projet professionnel ou initier une démarche de recrutement ou d’une préparation opérationnelle à l’emploi collective (POEC)qui est une action de formation permettant à plusieurs demandeurs d’emploi d’acquérir les compétences requises pour occuper des emplois correspondant à des besoins identifiés par une branche professionnelle.
  • Les demandeurs d’emploi de 26 ans et plus, peuvent également être bénéficiaire d’un contrat de professionnalisation.
  • La rémunération pendant la formation : durant la formation, les demandeurs d’emploi sont rémunérés et continuent de percevoir leur allocation, dans la limite de leurs droits à indemnisation. Pendant la formation, l’Allocation de retour à l’emploi ou ARE devient Allocation de retour à l’emploi formation ou AREF. Les stages agréés par l’État ou la Région peuvent faire bénéficier d’une formation rémunérée.
  • La rémunération de fin de formation : si les droits à l’allocation de retour à l’emploi (ARE) ou à l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP) sont insuffisants pour couvrir toute la durée de la formation prescrite par Pôle emploi, il est possible de bénéficier d’une rémunération de fin de formation ou R2F. Son montant ne peut pas excéder 652,02 € par mois.
  • La protection sociale pendant la formation : pendant la formation, les demandeurs d’emploi sont obligatoirement affiliés à un régime de protection sociale. Le degré de couverture diffère selon que la personne est demandeur d’emploi indemnisé, demandeur d’emploi en stage agréé par l’État ou la région ou sans emploi et non rémunéré.

Le Plan d’investissement dans les compétences
Le Plan d’investissement dans les compétences est un effort de l’État de 15 milliards d’euros sur 5 ans qui vise la formation

  • d’1 million de demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés,
  • d’1 million de jeunes éloignés du marché du travail.