La prime d’activité

La prime d’activité est un complément de revenu mensuel destiné aux travailleurs aux ressources modestes. Suite à l’augmentation de la prime d’activité et du nombre de ses bénéficiaires au 1erjanvier 2019, les Caisses d’allocations familiales (Caf) mettent à disposition du public un simulateur et une demande sur www.caf.fr qui tiennent compte des nouvelles conditions.

Tester son éligibilité sur le site de la CAF Simulateur en ligne

La prime d’activité poursuit 3 objectifs

  • lever les freins financiers au retour à l’activité, générés par une éventuelle baisse des prestations sociales ou par des charges nouvelles (frais de garde, de déplacements…) ;
  • augmenter le pouvoir d’achat des travailleurs modestes en apportant un complément de revenus ;
  • bénéficier aux jeunes actifs dès l’âge de 18 ans.

Si la prime d’activité est versée de manière globale au foyer, en fonction de sa composition et de ses ressources, elle comprend également une part individuelle attribué au titre de chaque travailleur au sein du foyer.

La Prime d’activité élargie à de nouveaux bénéficiaires en 2019

Au total, un million de ménages supplémentaires pourront en bénéficier. Avant la mesure de revalorisation exceptionnelle, une personne seule sans enfant devait gagner moins de 1560€ nets par mois pour toucher la Prime d’activité. Dès janvier, elle pourra bénéficier de la Prime d’activité en ayant jusqu’à 1806€ de revenus nets.

Pour savoir si l’on peut en bénéficier, le simulateur sur www.caf.fr tient compte des nouvelles dispositions au 1er janvier 2019. Si la simulation atteste que l’on remplit les conditions d’accès, la demande peut ensuite être effectuée sur le site jusqu’au 31 janvier afin d’avoir son premier versement à partir du 5 février. La Prime d’activité augmente pour ceux qui la perçoivent déjà

La Prime d’activité bénéficie déjà à 2,8 millions de ménages.

3 exemples de foyers qui ont droit à une hausse de leur Prime d’activité :

  • une personne seule, sans enfant, touchant entre le SMIC et 1 560€ de revenus nets, voit le montant de sa Prime d’activité augmenter jusqu’à 90€ par mois, pour atteindre 100€ avec la revalorisation du SMIC ;
  • une personne seule avec un enfant, touchant entre le SMIC et 2050€ nets voit le montant de sa Prime d’activité augmenter jusqu’à 90€ par mois, pour atteindre 100€ avec la revalorisation du SMIC ;
  • un couple avec deux enfants dont les deux parents travaillent, l’un touchant le SMIC et l’autre environ 1550€, voient le montant de leur prime d’activité augmenter jusqu’à 180€ par mois pour atteindre 200€ de gain avec la revalorisation du SMIC.

Les bénéficiaires actuels de la Prime d’activité n’ont aucune nouvelle démarche à faire. Chaque trimestre, ils continuent à déclarer leurs ressources sur le site www.caf.fr > Espace Mon Compte ou depuis l’application mobile Caf Mon Compte. La Prime d’activité revalorisée sera versée le 5 février 2019.

Le nouveau montant sera en ligne dans leur Espace Mon Compte dès la fin du mois de janvier.

Pourquoi la prime d’activité ?

La prime d’activité a remplacé la prime pour l’emploi (PPE) et le volet « activité » du RSA.
Aucun de ces deux dispositifs de soutien financier à l’activité, ne remplissait en effet pleinement ses objectifs :
- le RSA activité a souffert d’un taux de non -recours très élevé et n’était pas ouvert aux jeunes de moins de 25 ans ;
- la prime pour l’emploi, crédit d’impôt adossé à l’impôt sur le revenu, était insuffisamment réactive et trop saupoudrée.

Adoptée le 17 août 2015, la loi relative au dialogue social et à l’emploi a institué la prime d’activité, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2016.

La prime d’activité concerne les salariés comme les travailleurs Indépendants, âgés de 18 ans et plus, et doit permettre de mieux tenir compte de la complexité des parcours professionnels, en incitant au retour et au maintien dans l’emploi et en soutenant le pouvoir d’achat.

La prime d’activité est applicable en métropole et dans les départements d’outre-mer (Guadeloupe,Guyane, Martinique et La Réunion), ainsi que dans les collectivités de Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Saint-Pierre-et-Miquelon.
Dans le Département de Mayotte, elle est applicable selon des modalités adaptées aux spécificités locales. L’ordonnance n° 2016-160 du 18 février 2016portant adaptation de la prime d’activité au Département de Mayotte précise les conditions applicables dans ce département.