Prépa-apprentissage

La concertation pour le développement de l’apprentissage, menée de novembre 2017 à janvier 2018, a fait consensus sur la nécessité d’offir un « sas » aux jeunes, notamment aux plus vulnérables d’entre eux, afin de mieux préparer leur entrée en apprentissage. C’est l’objet même de l’appel à projets "Prépa apprentissage".

La prépa-apprentissage, financée par le plan d’investissement dans les compétences, doit permettre à des jeunes, aujourd’hui insuffisamment préparés, de réussir leur entrée en apprentissage.
L’apprentissage est une voie d’excellence et d’autonomie. L’intégration dans le monde professionnel des jeunes, en particulier les plus vulnérables, est un enjeu de premier plan pour leur réussite future.

Marche pied vers l’apprentissage, les Prépa offrent :
- Un parcours d’accompagnement permettant au jeune d’identifier les compétences et les connaissances qu’il détient, de développer ses prérequis relationnels et de sécuriser son entrée en contrat d’apprentissage ;
- Un accompagnement à l’entreprise qui accueille le jeune, dans ses démarches administratives liées au recrutement d’alternants.
La durée des Prépa peut aller de quelques jours à plusieurs mois, en fonction de la situation du jeune et de son projet.

Les projets lauréats sont portés par des consortiums composés de trois à quinze acteurs (CFA, entreprises, Opco, etc.), pour une durée de deux ans.
Les premières entrées en Prépa ont démarré en avril 2019.

La Prépa apprentissage fait l’objet d’une évaluation nationale par le comité scientifique d’évaluation du Plan d’investissement dans les compétences.

Objectifs

- Permettre à des jeunes, aujourd’hui insuffisamment préparés, de réussir leur entrée en apprentissage dans des secteurs ou métiers à forts besoins de recrutement ;
- Contribuer à la réduction du taux de rupture des contrats d’apprentissage ;
- Sécuriser l’élaboration du projet et mieux préparer le parcours en apprentissage, pour en garantir la réussite.

Pour qui ?

Les jeunes de 16 à 29 ans révolus souhaitant accéder à l’apprentissage, et plus spécifiquement :
• les jeunes résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ou dans les zones de revitalisation rurale (ZRR) ;
• les jeunes ni en emploi, ni en formation et ayant atteint au maximum le niveau 4 (baccalauréat) non validé ;
• les personnes en situation de handicap.

Statut des bénéficiaires

Les bénéficiaires des actions de préparation à l’apprentissage disposent de droit d’une protection sociale qui s’attache au statut de stagiaire de la formation professionnelle, les prémunissant notamment contre le risque AT/MP (accidents du travail et maladies professionnelles).

Plus-values

- Une acculturation, à la fois du côté des jeunes et des entreprises ;
- La découverte de différents métiers, qui permet de consolider les projets des jeunes ;
- Une aide dans la recherche d’une entreprise pour leur alternance.

Méthode et calendrier

- Novembre 2018
Lancement de l’appel à projets

- Décembre 2018
1e vague de sélection 43 lauréats

- Avril 2019
Premières entrées en formation

- Mai 2019
2e vague de sélection 73 lauréats

- 2019 à 2022
Mise en en œuvre des projets

Informations complémentaires

- Budget prévu au titre du Plan d’investissement dans les compétences : 440 millions d’euros

- Nombre prévu de bénéficiaires : 75 000

- Territoires concernés : Environ 1 000 sites en France métropolitaine et ultramarine


Cartographie des structures proposant la prépa-apprentissage.

  • 43 projets ont été sélectionnés lors de la 1e vague de l’appel à projet,
  • 73 nouveaux projets ont été sélectionnés lors de la 2e vague de l’appel à projet.
  • Au total, ces 116 lauréats mobilisent aujourd’hui environ 1000 sites d’accueil avec un objectif d’accompagner 75 000 jeunes sur la durée de l’appel à projet.

Voir en plein écran


Conseils pour une meilleure navigation dans la cartographie
cliquer sur cet icône en haut à droite de la cartographie pour agrandir la carte
cliquer sur cet icône en haut à gauche de la cartographie pour accéder aux données