Déploiement du SPIE - Département de l’Eure et Loir (28)

Service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE)

LES APPORTS DU PROJET

Avec le « SPIE 28 », l’État propose un accélérateur au service d’un projet de territoire porté depuis 2021 par Pole emploi et le Conseil Départemental.

- La réponse du Conseil départemental à l’appel à manifestation d’intérêt SPIE s’attache à proposer des solutions visant à simplifier et renforcer un partenariat dynamique existant en Eure-et-Loir avec Pole emploi et l’ensemble des acteurs de l’insertion. C’est pourquoi ce projet repose sur un large consortium qui aura pour mission principale de développer la coordination des acteurs du champ de l’insertion pour mieux répondre aux besoins et aux situations des Euréliens en situation de grande précarité sur le plan de l’emploi.
- Cette nouvelle offre de services harmonisée et coordonnée, visera à déployer une politique agile et volontariste qui sera orientée en priorité sur les métiers en tension à faible qualification. Cette dynamique visera d’une part à offrir des opportunités d’emploi à tous, et, d’autre part, à contribuer à la reprise de l’activité économique en Eure-et-Loir.

Membres du Consortium

  • Conseil départemental d’Eure-et-Loir ;
  • Etat : DDETSPP d’Eure-et-Loir ;
  • Conseil Régional du Centre-Val de Loire ;
  • Pôle emploi ;
  • Cap Emploi ;
  • Maison départementale de l’Autonomie ;
  • Missions locales ;
  • MSA Beauce Cœur de Loire
  • CAF 28
  • URIOPSS
  • CCAS
  • Groupement Départemental des Structures d’insertion par l’activité économique
  • UMIH 28 - ADMR - SADS – CFA interprofessionnel d’Eure-et-Loir - BTP CFA de l’Eure-et-Loir Lycée agricole privé Franz Stock - FNSEA 28 - Maison de l’Agriculture - GEIQ Industrie 28 - FNTP Centre-Val de Loire - CFA Agricole de l’Eure-et-Loir - CFA ESCC - CFA des métiers des territoires et de l’agriculture - Chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir - CCI 28

Public cible

  • Bénéficiaires du RSA
  • Jeunes éloignés de l’emploi
  • Personnes handicapées
  • Demandeurs d’emploi de longue durée et/ou en difficulté d’insertion

Périmètre d’action
Départemental

Contact
- SIMON Dorothée, dorothee.simon@eurelien.fr

Contenu du projet

AXE 1 : Entrée dans le parcours, définition du projet professionnel, diagnostic socio professionnel

- Co élaboration d’un outil de diagnostic 360 : Le projet vise à enrichir le recueil de données socio professionnelles (RDSP) qui a été rédigé par le Conseil départemental dans le cadre des plateformes d’orientation RSA et qui est partagé avec Pôle emploi pour la mise en œuvre de l’accompagnement global. Ce document pourrait être complété avec les membres du consortium pour pouvoir être utilisé pour réaliser le diagnostic l’orientation de l’ensemble des publics SPIE.

Objectifs : Il s’agit d’unifier les modalités de recueil des données, de simplifier le parcours de l’usager, et d’identifier collectivement les freins à l’emploi pour mieux y répondre. Ce nouvel outil permettra également d’identifier plus rapidement les usagers les plus employables pour les diriger rapidement dans un parcours professionnel.

AXE 2 – Suivi de parcours : accompagnement, suivi dans le parcours, réorientation éventuelle

- Mise en place d’une approche « recruter local » pour mettre en relation directe dans les territoires les usagers (public SPIE) et les entreprises qui recrutent dans les métiers en tension.

Objectif : Le projet vise à sourcer les employeurs en fonction du profil des usagers, et à favoriser des mises en relation de proximité au niveau des bassins de vie. Il s’agit également d’accompagner les employeurs dans la définition de leur besoins, d’assurer la mise en relation employeurs/ demandeurs d’emploi pour provoquer le recrutement. Enfin le projet prévoit d’assurer un suivi post-recrutement pour garantir la pérennité de l’emploi en mobilisant au besoin les dispositifs de chaque membre du consortium (mobilité, garde d’enfants , formations complémentaires …). Cette nouvelle approche devra être partagée par l’ensemble des membres du SPIE et portée dans les territoires pour une application sur l’ensemble du département. Les interventions de ces derniers devront dorénavant être coordonnées et portées de façon transversales. L’ensemble des politiques pour l’emploi des publics SPIE devront dorénavant être menées de façon concertées entre les principaux opérateurs : Pole emploi ; Conseil départemental, Conseil régional et employeurs ou fédérations d’employeurs notamment.

- Expérimentation du cumul RSA / salaires. Le Conseil départemental souhaite encourager la reprise d’emploi par les bénéficiaires du RSA en leur permettant, de façon temporaire, de continuer de percevoir le RSA en plus de leur salaire.

Objectif : Le département souhaite apporter une aide aux bénéficiaires du RSA qui reprennent une activité dans un des métiers en tension en Eure-et-Loir. Il a effectivement la volonté de soutenir financièrement les usagers pour faire face aux premières dépenses qui peuvent résulter d’une prise d’emploi : frais de déplacement, garde d’enfants… Cette aide sera assortie d’un accompagnement par une Conseillère en économie sociale et familiale pour soutenir les familles et viser une sortie durable du RSA.

- Transformation des comités locaux existants issus du Diagnostic partagé Pôle emploi / Conseil départemental en Comités Locaux SPIE adossés au CODEVES.

Objectifs : Le souhait est de constituer pour chaque territoire à l’échelle des Maisons Départementales des Solidarités une force de réflexion et d’intervention. Les Comités Locaux SPIE seront chargés, à partir d’analyse croisées de leur bassin et en mettant en commun de leurs outils et collaborateurs, de déployer des programmes d’action stratégiques arrêtés par le consortium. Ils devront associer les acteurs économiques locaux nécessaires pour favoriser les conditions de retour à l’emploi des publics SPIE. Au delà de la mobilisation des dispositifs de droit commun, il devra être possible d’expérimenter de nouvelles formes d’accompagnement afin de pouvoir proposer de nouveaux dispositifs agiles lorsque cela est nécessaire.

AXE 3 : Offre d’accompagnement social et professionnel : vers une mise en commun, une plus grande visibilité et un accès facilité

- Cartographie et mise en commun des outils et dispositifs. Les membres du consortium devront s’attacher à identifier et mettre en commun l’ensemble de leurs moyens dès lors que ceux-ci peuvent concourir à permettre à lever des freins et favoriser l’accès à l’emploi du public SPIE. Le but est d’assurer une coordination opérationnelle et rapide entre les acteurs autour du parcours de l’usager (notion de parcours sans rupture et de de parcours dynamique). Il s’agit par exemple de valoriser la plateforme de l’inclusion Ouiform, l’offre de formation du Conseil régional, l’offre de droit commun pôle emploi (comme les PMSMP), l’appui de la DINUM, les contrats aidés, ainsi que l’ensemble des dispositifs d’insertion du Conseil départemental.

- Mise en place de formations communes aux collaborateurs des membres du SPIE. L’objectif est promouvoir la connaissance de l’ensemble de l’offre de chaque partenaire pour permettre aux professionnels de pouvoir mobiliser les bons outils et accompagner de façon efficace les usagers. La plateforme Mes aides 28 développée par le Conseil départemental a pour finalité de regrouper l’ensemble des aides qui sont mobilisables. Un algorithme permet de calculer en temps réel et en fonction de la situation individuelle de chaque Eurélien l’ensemble des aides auxquelles il peut prétendre (dispositifs nationaux réglementaires et locaux). Cet outil numérique pourrait constituer un support commun à l’ensemble des membres du consortium.

- Élaboration d’une nouvelle offre à partir de l’analyse commune des besoins. Le travail collaboratif entre l’ensemble des partenaires du SPIE amènera probablement à mettre en lumière des carences dans l’offre de services. Aussi cette réflexion devrait permettre de proposer la création de nouveaux outils adaptés pour répondre aux difficultés d’insertion et de recrutement.


Calendrier de déploiement

- S1 2022

  • Recrutement d’un cabinet pour accompagner les trois membres fondateurs du consortium afin de définir la gouvernance du SPIE, accompagner son démarrage et notamment pour ce qui concerne la fixation des objectifs des comités locaux SPIE, et participer à une évaluation à 12 mois.

- S2 2022

  • Recrutement des agents d’accompagnement vers l’Emploi et du coordonnateur départemental prévus dans la réponse à l’AMI SPIE
  • Démarrage des réunions du comité stratégique pour déterminer les objectifs stratégiques et opérationnels ;
  • Notifications des feuilles de route aux comités locaux SPIE ,

- 2023

  • Mise en œuvre dans les territoires de la stratégie SPIE par les comités locaux,
  • Réunions du comité de pilotage pour un point d’étape à mi-parcours puis en fin d’année avec l’appui du cabinet.