Accès et retour à l’emploi | Des outils pour choisir un métier ou confirmer une orientation professionnelle

Des dispositifs d’accès et de retour à l’emploi – ou qui facilitent la reconversion – existent pour se confronter à des situations réelles afin de découvrir un métier ou un secteur d’activité et confirmer un projet professionnel. Toutes les structures appelées à intervenir dans le parcours vers l’emploi d’une personne proposent dans le cadre d’un parcours d’accompagnement personnalisé des solutions adaptées, telle que l’immersion professionnelle grâce notamment à la période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP) ou des outils numériques innovants.

Lors d’un déplacement en Seine-Saint-Denis vendredi 28 janvier 2022, Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a inauguré le tiers-lieu Yookan – projet expérimental à l’initiative de Pôle emploi dédié à l’insertion professionnelle – et a rendu visite à des jeunes suivis par la Mission locale de la Dhuys à Clichy-sous-Bois. L’occasion de recueillir les retours des premiers bénéficiaires de l’initiative Yookan et de discuter du Contrat d’Engagement Jeune qui va se déployer sur tout le territoire à partir du 1er mars.

Convaincu de la nécessité d’innover pour susciter des vocations professionnelles, Pôle emploi est à l’initiative de Yookan –projet expérimental d’une durée de 18 mois – qui est piloté par une association qui réunit, depuis le 23 août 2021, Philippe Lamblin, président de l’association Yookan et délégué aux emplois en Hauts-de-France, le groupe Adecco, Génération France, la ville de Rosny-sous-Bois et Pôle emploi.

Dédié à l’identification d’atouts, Yookan vise à susciter des vocations professionnelles grâce à des services attractifs et ludiques prenant appui sur la VR (réalité virtuelle) pour stimuler la curiosité et favoriser la découverte des métiers (un quizz pour mieux se connaître, un escape-game pour identifier des soft-skills, une exposition semestrielle de découverte métiers via des dispositifs immersifs tels que des simulateurs, des casques de réalité virtuelle, des serious game, etc.) et à l’immersion en entreprise.

Il vise à répondre aux difficultés de recrutement de certains secteurs d’activité ou de métiers, et à accompagner des publics éloignés de l’emploi qui peuvent se limiter dans leur choix d’orientation professionnelle, faute d’information, et se détourner des structures institutionnelles.

Yookan a d’ores et déjà développé des partenariats avec une trentaine d’entreprises afin de permettre à des actifs en démarche d’insertion ou de reconversion professionnelle de découvrir une diversité de métiers et leurs conditions d’exercice via des simulateurs et des immersions en réalité virtuelle ou dans le cadre d’une expérience de quelques jours en entreprises.

Yookan c’est aussi :
- Une équipe d’animateurs engagée pour informer, guider, impulser et accompagner ;
- Un lieu de rencontre entre employeurs (y compris des TPE-PME) et participants ;
- Un aménagement et un design intérieurs visant à susciter l’envie d’y venir et répondre aux attentes d’un public le plus large possible, dans un lieu immersif qui casse les codes habituels du milieu professionnel.
En savoir plus sur Yookan.

À l’occasion de l’ouverture officielle de Yookan, Elisabeth Borne a rencontré les équipes et des bénéficiaires du projet.

Un des outils utilisé par Yookan est l’immersion en entreprise qui est notamment rendue possible grâce à la période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP), dont le bénéfice est ouvert à toute personne faisant l’objet d’un accompagnement social et/ou professionnel personnalisé, quels que soient son statut, son âge ou le cadre de l’accompagnement. Elle doit permettre de se confronter à des situations réelles pour découvrir un métier ou un secteur d’activité, confirmer un projet professionnel ou initier une démarche de recrutement.
La PMSMP doit servir utilement les parcours d’accès à l’emploi et de sécurisation professionnelle des bénéficiaires, en leur permettant :
- soit un accès direct à l’emploi, par la transformation de ces périodes en opportunité de travail et d’offre d’emploi ;
- soit la mise en œuvre d’actions concourant progressivement à l’accès à l’emploi : levée des freins périphériques identifiés lors de ces périodes, accès à une formation, à d’autres expériences professionnelles, etc.

Immersion Facilitée permet de simplifier l’accès des personnes à des périodes de mise en situation en milieu professionnel. Il est proposé aux professionnels qui orientent les personnes vers ces périodes d’immersion en entreprise.
L’outil permet également aux employeurs d’ouvrir leur entreprise aux PMSMP pour faire connaître leurs métiers, évaluer des candidats potentiels ou encore sourcer des profils invisibles.

À compter du 1er mars 2022, le Contrat d’Engagement Jeune, est un nouveau dispositif du plan « 1 jeune, 1 solution » qui permettra aux jeunes de moins de 26 ans de bénéficier d’un accompagnement de 6 à 12 mois avec un conseiller dédié qui le suivra tout au long de son parcours d’accès à l’emploi, avec un programme composé de différents types d’activités à raison de 15 à 20 heures par semaine et une allocation pouvant aller jusqu’à 500 euros par mois si il en a besoin pour pouvoir suivre son programme dans de bonnes conditions.
Au programme : des ateliers collectifs avec d’autres jeunes pour reprendre confiance en soi ; des stages et des immersions en entreprise pour découvrir différents métiers ; une formation pour accéder à un métier ; etc.


Faciliter la vie des personnes en insertion et de celles et ceux qui les accompagnent passe aussi par des services publics numériques innovants. C’est pour cela que l’État investit dans le numérique pour le service public de l’insertion et de l’emploi.