Dossier de presse | Le Plan d’investissement dans les compétences 2018 - 2022

Bilan à mi-parcours

pdf Dossier de presse | Le Plan d’investissement dans les compétences 2018 - (...) Téléchargement (8.2 Mo)

LE BILAN À MI-PARCOURS DU PLAN D’INVESTISSEMENT DANS LES COMPÉTENCES EN SYNTHÈSE

Une amplification du nombre d’entrées en formation des personnes en recherche d’emploi

- Fin 2020, c’est plus d’1 million de personnes éloignées de l’emploi supplémentaires qui ont déjà été formées depuis 2018 grâce au Plan d’investissement, soit un peu plus de la moitié de l’objectif initial. Cet effort d’amplification va se poursuivre en 2021 et 2022, comme le montrent les tendances très dynamiques enregistrées sur le 1er trimestre 2021 (+ 41 % rapport au 1er trimestre de 2020).
- Le taux d’accès à la formation des personnes en recherche d’emploi progresse ainsi fortement : 1 demandeur d’emploi sur 6 a accédé à la formation en 2020, contre 1 sur 10 en 2015.

Une priorisation de l’effort de formation, tant en matière de secteurs d’activité que de publics

Une priorisation vers les formations qui visent les emplois disponibles et ceux qui seront utiles à la relance de l’économie.
- Les parcours de formation sont orientés vers les emplois d’aujourd’hui et les métiers de demain, afin d’apporter des réponses aux besoins des secteurs en tension, aux entreprises qui peinent à recruter, et de former aux métiers stratégiques pour l’économie pour augmenter les chances de réussir durablement dans l’emploi.
- Pour illustration, les entrées en formation de personnes en recherche d’emploi ont augmenté de plus de 70 % depuis 2017 dans le secteur du numérique et 111 000 Préparations opérationnelles à l’emploi collectives ont été financées pour répondre aux tensions au recrutement des secteurs les plus impactés.

Une priorisation qui permet également d’aller chercher les personnes qui pensent que la formation n’est pas faite pour elles, qui ne poussent plus la porte de la mission locale ou de Pôle emploi, qui ne répondent plus aux sollicitations, déçues ou découragées par le système.
- Le Plan d’investissement offre de nouvelles opportunités à des jeunes, sortis de l’école sans qualification ni diplôme, d’acquérir leur premier sésame pour la vie professionnelle.
- À des personnes très éloignées de l’emploi, il propose un parcours de retour vers l’emploi qui ouvre le champ des possibles, pour que chacune puisse bénéficier d’un parcours personnalisé, avec des périodes de remobilisation, de réentraînement, d’acquisition de nouvelles compétences ou d’apprentissage d’un nouveau métier.

La transformation des parcours de formation et des pratiques

Afin d’élargir la variété des formations, de nouveaux moyens sont donnés aux Régions et le Plan d’investissement dans les compétences donne également l’impulsion pour inventer la formation de demain, avec l’intégration de davantage de technologies numériques et un accompagnement pédagogique. Ce mouvement de transformation permet également de soutenir l’innovation, grâce à des appels à projets d’expérimentation, avec un budget de 800 millions d’euros (qui finance environ 500 lauréats) qui permet d’ouvrir la voie à de nouvelles approches.
- Le soutien à la transformation des parcours permet d’individualiser davantage les formations et d’accompagner davantage les personnes qui se forment.
- Par ailleurs, depuis la crise sanitaire, 45 % des formations utilisent des outils digitaux.
- La part des formations qui permettent d’acquérir une certification reconnue a progressé en trois ans et, pour 4 stagiaires sur 5, elles débouchent sur la réussite à la certification.
- Un retour à l’emploi après une formation en progression avec 6 demandeurs d’emploi sur 10 qui accèdent à l’emploi en moins de 6 mois après s’être formés. Un impact de la crise en 2020 en raison de l’augmentation du chômage et du rétrécissement des débouchés.