Participation d’Élisabeth Borne au webinaire « Unir nos forces contre le travail des enfants » (11 juin 2021)

À la veille de la journée mondiale contre le travail des enfants, l’Organisation internationale du Travail (OIT) et le gouvernement français ont organisé le 11 juin 2021 un webinaire intitulé « Unir nos forces contre le travail des enfants » avec des personnalités issues des pouvoirs publics, des entreprises, des ONG ainsi que des organisations professionnelles et syndicales. La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Élisabeth Borne, Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, et Anousheh Karvar, déléguée auprès du gouvernement auprès de l’OIT et présidente de l’Alliance 8.7 étaient également associés à cet événement. À cette occasion, Élisabeth Borne a notamment fait valoir l’engagement de la France dans la lutte contre le travail des enfants à l’échelle mondiale.

Intervention d’Élisabeth Borne relative à l’engagement de la France en matière de lutte contre le travail des enfants

Les estimations publiées à l’occasion de cette journée mondiale par le Bureau international du Travail (BIT) et l’UNICEF témoignent que le travail des enfants sévit encore dans le monde. Le webinaire organisé par l’OIT et le gouvernement français portait notamment sur l’impact de la pandémie de Covid-19 ainsi que les moyens pour combattre le travail des enfants et y mettre fin d’ici 2025, conformément aux objectifs fixés par les Nations-Unies. Il a notamment permis à des intervenants de premier plan de témoigner des réponses concrètes mises en œuvre localement, notamment dans trois pays pionniers de l’Alliance 8.7 (Madagascar, la Côte d’Ivoire et le Maroc) et d’envisager de nouvelles collaborations entre les acteurs impliqués dans la lutte contre le travail des enfants.

Dans un message vidéo adressé aux participants Élisabeth Borne a fait valoir l’engagement du gouvernement et des entreprises françaises dans la lutte contre le travail des enfants, en particulier dans le cadre l’Alliance 8.7 et de la plateforme de l’OIT sur le travail des enfants. « Notre engagement est essentiel pour accompagner l’ensemble des pays concernés vers l’éradication du travail des enfants partout dans le monde […] Je veux redire ici ma pleine mobilisation et celle du Président de la République et du Gouvernement pour réaliser cette ambition et permettre à chaque enfant, où qu’il se trouve sur la planète, de vivre pleinement son enfance ». Elle a notamment rappelé que la France est engagée dans une démarche pour devenir pays pionnier de l’alliance 8.7 : « Dans le cadre de l’Alliance 8.7, que la France préside, nous sommes pleinement mobilisés dans cette lutte au côté de plusieurs acteurs, représentant la communauté internationale, des partenaires sociaux et des ONG. La France est en passe d’accéder au statut de pays pionnier et souhaite renforcer encore son engagement et accélérer les actions qu’elle mène en vue de l’élimination du travail des enfants, du travail forcé et de la traite des êtres humains partout dans le monde ».
La ministre a également souligné que l’ensemble des acteurs de la société, qu’ils s’agissent des entreprises, des administrations ou des citoyens, ont un rôle décisif à jouer en appliquant leur devoir de vigilance vis-à-vis de leurs prestataires et de leurs chaînes de sous-traitance.

Qu’est-ce que l’Alliance 8.7 ?

L’Alliance 8.7, lancée en septembre 2016 est un partenariat mondial qui s’engage à atteindre la cible 8.7 des Objectifs de Développement Durable* (ODD). Depuis juillet 2019, l’Alliance est présidée par Anousheh Karvar, déléguée du Gouvernement français à l’OIT et Cheffe de file sur les thématiques travail/emploi du G7 et du G20.

La cible 8.7 des ODD appelle les États à :
- Eradiquer le travail forcé ;
- Mettre fin à l’esclavage moderne et la traite des personnes d’ici 2030 ;
- Interdire et éliminer les pires formes de travail des enfants ;
- Mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes d’ici 2025.

L’Alliance rassemble 240 partenaires parmi lesquels l’OIT et l’OCDE ainsi que 22 pays pionniers.

Le rôle des pays pionniers :
Les pays pionniers travaillent à atteindre rapidement l’objectif 8.7 des Objectifs de Développement Durable (ODD). Pour cela, ils s’engagent à :
- Élaborer et mettre en œuvre de nouveaux outils législatifs, des plans d’action nationaux ou des politiques sur le travail des enfants, le travail forcé, l’esclavage moderne et / ou la traite des êtres humains
- Mettre en œuvre les engagements pris à travers l’Appel à l’action pour mettre fin au travail forcé, à l’esclavage moderne et à la traite des êtres humains et/ou la Déclaration de Buenos Aires sur le travail des enfants, le travail forcé et l’emploi des jeunes (Buenos Aires, 14-16 novembre 2017) ou initiatives similaires
- Ratifier ou œuvrer activement à la ratification ou à la mise en œuvre des normes internationales applicables en matière de droits de l’Homme, y compris les normes internationales du travail.

Pour plus d’informations : consulter le site de l’Alliance 8.7

pdf Télécharger le flyer webinaire "unir nos forces contre le travail des (...) Téléchargement (736.5 ko)