Rendez-vous de Grenelle | 4ème trimestre 2018

L’année 2018 se termine par une croissance de l’activité s’élevant à +0,3 % en France au 3ème comme au 4ème trimestre. Malgré les mouvements sociaux de fin d’année, ce rythme est supérieur à celui des principaux partenaires européens. Ce relatif maintien de l’activité économique en France sur l’année permet à l’emploi de rebondir légèrement : au 4ème trimestre, les effectifs salariés accélèrent à + 0,2 %, après + 0,1 % le trimestre précédent.

Tous les secteurs participent à cette dynamique, excepté l’intérim dont les destructions d’emplois se sont amplifiées tout au long de l’année. En dépit d’une croissance plus faible en 2018 (+1,5 % en moyenne) qu’en 2017 (+2,3 %), les difficultés de recrutement sont restées à des niveaux élevés, suggérant l’existence de tensions structurelles sur le marché du travail français. Dans le même temps, le taux de chômage recule nettement au 4e trimestre (-0,3 point à 8,8 % de la population active), principalement du fait de l’amélioration de la situation des jeunes sur le marché du travail. Sur un an, la baisse du chômage est plus faible (-0,2 point en France). Le ralentissement tendanciel de la population active pourrait favoriser, à court terme, une poursuite de cette décrue du chômage. Enfin, en lien avec le ralentissement de l’activité, la part de la valeur ajoutée rémunérant le facteur travail augmente de nouveau en 2018, favorisée en fin d’année par des salaires réels qui repartent légèrement à la hausse.

pdf La conjoncture du marché du travail au 4ème trimestre 2018 Téléchargement (1.7 Mo)