Gérer les évolutions de l’activité et l’organisation du travail

TPE-PME : vos solutions RH
PNG - 9.7 ko

Les TPE-PME sont plus vulnérables aux changements, contraintes ou aléas conjoncturels.
Des solutions existent pour vous aider à maîtriser ou passer un cap difficile et faire de l’organisation du travail un levier pour la compétitivité de votre entreprise.

Gérer un ralentissement passager de votre activité

Votre entreprise peut parfois avoir besoin de réduire son activité, à cause de la conjoncture économique, de difficultés d’approvisionnement en matières première ou en énergie, d’un sinistre ou d’intempéries de caractère exceptionnel, de la transformation, de la restructuration ou de la modernisation de l’entreprise, ou de circonstances exceptionnelles.

C’est dans ces moments-là qu’il est important de pouvoir conserver vos salariés afin de ne pas perdre leurs compétences, qui permettront le redémarrage de votre activité lorsque la période difficile sera passée.

Donc, si vous êtes contraint de réduire le temps de travail de vos salariés, il est possible de placer ces derniers en activité partielle et de percevoir une allocation de l’État permettant de compenser la perte de salaire qui en résulte.

Pour en savoir plus sur l’activité partielle et s’engager dans cette démarche

Organiser les conditions de travail

Une organisation du travail maîtrisée favorise :

  • Une meilleure motivation des salariés et une baisse de l’absentéisme ;
  • Un environnement de travail de qualité, moins de stress au travail et de risques psycho-sociaux ;
  • Un aménagement des espaces de travail ergonomique et respectueux des salariés pour une meilleure productivité ;
  • Une prévention et une meilleure maîtrise des risques pour la santé des salariés ;
  • Une meilleure attractivité de l’entreprise lors des recrutements ;
  • Une meilleure image de marque de l’entreprise et de la qualité de son service auprès de ses partenaires commerciaux et de ses clients.

Vous pouvez bénéficier de différentes aides et accompagnement sur ces questions que ce soit pour vous aider dans la mise en œuvre de vos obligations juridiques en matière de prévention des risques professionnels ou pour être accompagné sur ces questions qui sont parfois complexes.

Quelles sont les aides ou accompagnements possibles ?

  • Aides FACT (Fonds pour l’amélioration des conditions de travail) pour améliorer les conditions de travail de vos salariés et l’efficacité de votre entreprise au moyen d’une aide financière, versée sous forme de subvention dans le cadre d’une procédure d’appel d’offre, des projets d’expérimentation sur le champ de l’amélioration des conditions de travail.

Contact : ANACT ( Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) - Mission FACT
192 Avenue Thiers, CS 800 31, 69457 LYON CEDEX 06
Tél : 04 72 56 14 73
Courriel : infofact@anact.fr
Information complète et téléchargement du dossier de demande de subvention FACT « Entreprise » sur le site de l’ANACT

  • Les aides financières de la CARSAT, CRAMIF, CGSS (Caisses régionales de l’assurance maladie)

>> Votre entreprise fait partie d’un secteur où les risques professionnels sont élevés ou spécifiques (BTP, hôtellerie-restauration, agro-alimentaire, pressing, coiffure, aide et soins à domicile, etc.) ;
>> Vous souhaitez améliorer les conditions de travail et la prévention des risques professionnels dans votre entreprise.

Vous pouvez bénéficier d’aides financières spéciales pour les TPE-PME (investissements d’équipement/ formation/études) ou encore d’une minoration de votre taux de cotisations AT-MP.

Pour plus d’information sur les aides possibles de la CARSAT, CRAMIF, CGSS.

Trouver votre caisse régionale d’assurance maladie.

Pour compléter votre lecture :

Avez-vous pensé au télétravail ?

Le télétravail est une forme d’organisation du travail, utilisant les technologies de l’information dans laquelle un travail, qui aurait pu être réalisé dans les locaux de l’employeur, est effectué hors de ses locaux.

Avec leur accord et en respectant les conditions légales, vous pouvez proposer à vos salariés de recourir au télétravail. Ils peuvent également le demander. L’employeur et le salarié doivent être tous les deux d’accord pour recourir au télétravail : vous devez pouvoir prouver que vous étiez tous deux d’accord (par exemple par un mail).

  • Soit vous pouvez négocier un accord avec les représentants du personnel pour prévoir les modalités pratiques de mise en œuvre (qu’il s’agisse de déterminer les postes éligibles, les travailleurs prioritaires pour accéder au télétravail, la forme que doit prendre l’accord du salarié et du manager, les plages horaires durant lesquelles le télétravailleur est joignable, le nombre de jours hebdomadaires ou annuels ouverts au télétravail,etc). Si la négociation n’aboutit pas vous pouvez élaborer une charte pour prévoir ces modalités pratiques.
  • Soit vous pouvez vous mettre d’accord directement avec un salarié pour qu’il télétravaille.

Le télétravail peut présenter de nombreux avantages tant pour le salarié que pour vous en tant qu’employeur.

C’est un mode d’organisation qui peut contribuer à :

  • une baisse de l’absentéisme avec une meilleure articulation vie professionnelle et vie personnelle ;
  • une amélioration de la motivation des salariés.

Pour en savoir plus et être guidé vous pouvez consulter les publications suivantes :