Médecin Inspecteur du Travail

Le ministère du Travail recrute des Médecins Inspecteurs du Travail. Pour proposer votre candidature, vous devez vous prévaloir d’un doctorat en médecine, d’une qualification de Spécialiste en médecine du travail, d’une inscription à l’ordre des médecins et d’une expérience en médecine du travail de cinq ans au moins.

Missions régaliennes :

Action permanente en vue de la protection de la santé physique et mentale des travailleurs sur leur lieu de travail

Sous l’autorité du Direccte, sauf dans l’exercice de ses compétences qu’il tient directement des dispositions légales du fait de l’exercice de professionnel de santé, le médecin inspecteur du travail :

  • participe au Codir et aux réunions du système d’inspection pour les sujets relevant de son expertise en lien avec ses compétences professionnelles ;
  • contribue à la détermination des priorités d’action, participe et collabore aux projets de la Direccte en matière de santé au travail (politique d’agrément ; suivi des CPOM ; conception, élaboration, mise en œuvre des PRST
  • favorise les liens santé publique / santé travail ;
  • contribue à la mise en œuvre de la politique de santé publique pour ce qui concerne la prévention des risques professionnels et le suivi de l’état de santé des salariés ;
  • contribue à la création de partenariats locaux ;
  • alerte sur des situations à risques pour la santé ;
  • travaille en collaboration avec tous les services de la Direccte.

Sous l’autorité du chef de service de l’inspection médicale du travail pour ses compétences techniques

  • bénéficie d’une formation initiale et continue ;
  • contribue à des GT et à la réalisation de guides métier ;
  • assure des remontées d’informations consolidées ;
  • participe à l’élaboration, à la mise en œuvre, à l’animation, au suivi et à l’évaluation de la politique nationale de prévention des risques professionnels, et à sa déclinaison aux niveaux régional et départemental.

Participation à la veille sanitaire au bénéfice des travailleurs

  • coopère avec le système de santé et de veille sanitaire (ARS, SPF, CDOM…).

Application de la réglementation relative à la santé et sécurité au travail :

  • coopère avec avec les différents niveaux hiérarchiques du système d’inspection du travail et notamment les agents des unités de contrôle ;
  • rédige des documents administratifs : décisions administratives, avis administratifs, lettres d’observations.

Animation et contrôle des services de santé au travail (partie IV du code du travail)

  • expertise pour le directeur régional et les acteurs de la prévention,
  • appui technique et conseils aux médecins du travail,
  • animation et coordination d’études notamment épidémiologiques.

Participation aux Commissions Régionales de Reconnaissance des Maladies Professionnelles (CRRMP) : membre obligatoire

Compétences associées au métier

Connaître le droit du travail, de l’emploi et de la formation Professionnelle

Connaitre le droit de la santé publique

Connaître la réglementation relative à la santé et à la sécurité au travail

Maîtriser les textes réglementaires applicables à la médecine du travail

Connaître les entreprises Avoir une connaissance générale de l’organisation économique et des relations sociales de l’entreprise et de ses relations sociales
Connaître la médecine du travail, les questions de santé et de sécurité au travail Être médecin du travail et autorisé à exercer la médecine (inscrit à l’ordre des médecins)

Connaître les services de médecine du travail

Connaître les politiques et actions engagées en matière de santé au travail

Connaître les différents acteurs de la prévention des risques professionnels et leurs modalités d’intervention

Connaitre le système de santé en France Connaitre le fonctionnement des ARS, des CDOM, du système médico-social…
Savoir contrôler et coopérer Savoir faire appliquer

Savoir écouter et identifier les questions posées

Savoir expliquer la réponse apportée

Savoir adopter une posture d’expert et apporter sa compétence médicale dans les règles de l’art sans se substituer à l’agent de contrôle ou au médecin du travail

Savoir travailler avec d’autres Savoir faire un diagnostic territorial de santé au travail, savoir conseiller et argumenter

Savoir s’intégrer dans un travail pluridisciplinaire

Savoir recueillir et mettre à disposition de l’information

Savoir monter et animer un groupe de travail

Savoir participer ou animer un réseau

Savoir piloter l’organisation, le déploiement d’un projet Savoir définir les objectifs d’un projet

Savoir monter le projet et en planifier la réalisation

Savoir mettre en place l’organisation et les ressources du projet

Savoir suivre son avancement et proposer à chaque étape les corrections nécessaires

Savoir faire le bilan d’une action et le valoriser

Savoir rédiger des documents techniques méthodologiques ou juridiques Savoir rédiger des outils de capitalisation et de transfert
Savoir instruire, préparer et mettre en œuvre une décision Savoir enquêter et préparer les décisions prises dans le cadre des procédures d’agrément et de contrôle des services de santé au travail
Savoir exercer une veille Savoir contribuer, à partir de l’analyse des maladies professionnelles et des autres sources, à la veille sanitaire en matière de risques professionnels
Connaître les méthodes et règles de la production et de l’exploitation statistique Savoir exploiter des sources statistiques

Connaître les techniques épidémiologiques

Être capable d’articuler le code du travail et le code de la santé publique Savoir respecter les obligations liées à la profession de médecin et au droit des personnes prises en charge par un professionnel de santé
Participer au DPC Savoir actualiser ses connaissances scientifiques et médicales, et les transmettre

Autres compétences associées au métier

Connaître l’environnement institutionnel, économique, social et technique
Connaître le mode d’élaboration de la politique du travail et le fonctionnement du système
Connaître les applications informatiques et leurs fonctionnalités
Savoir rédiger des documents à usage interne (notes, comptes-rendus.. .) et externe (lettres d’observation)
Savoir contrôler l’application d’une règle et la faire respecter
Savoir utiliser les outils bureautiques et NTIC
Savoir animer un travail collectif
Être capable d’être force de proposition et d’innovation compatible avec les règles déontologiques du SIT et
des professionnels de santé
Savoir concilier, rapprocher des positions ou des intérêts opposés pour susciter un accord

Formation initiale et expérience professionnelle requises pour le métier

Doctorat en médecine + qualification de Spécialiste en médecine du travail + inscription à l’ordre des médecins
Expérience en médecine du travail de cinq ans au moins


La répartition des postes en France

PNG - 160.6 ko

Candidature

Les candidatures (CV et lettre de motivation) doivent être adressées à :
Direction générale du travail
Docteur Patricia Maladry,
Chef du service de l’inspection médicale du travail
dgt.imtmo@travail.gouv.fr
39-43 quai André Citroën
75902 Paris cedex 15