L’apprentissage, un véritable outil d’insertion dans l’emploi, au service des jeunes et de l’entreprise

Mercredi 4 octobre, Emmanuel Macron, Président de la République a mis à l’honneur l’apprentissage, voie d’excellence pour de nombreux jeunes, en inaugurant les travaux de rénovation, de modernisation et de numérisation du campus des écoles de travaux publics d’Egletons. A ses côtés, Muriel Pénicaud, ministre du Travail et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation Nationale.

PNG - 457 ko

Le campus des écoles de travaux publics d’Egletons (EATP) forme les futurs professionnels des Travaux Publics. Chaque année, ce sont 600 jeunes qui suivent une formation en apprentissage du CAP au BTS. L’EATP d’Egletons est un modèle unique de formation qui intègre des modules correspondant aux besoins des entreprises du secteur. Cette adaptation garantie ainsi un taux d’insertion professionnel performant.

A l’occasion de cette visite, le Gouvernement a affiché son ambition de faire de l’apprentissage un véritable outil d’insertion dans l’emploi au service des jeunes et de l’entreprise.

En France, seulement 7% des jeunes suivent un apprentissage. Et pourtant, les pays qui ont fait de l’alternance une voie de formation massive pour les jeunes présentent souvent des taux de chômage des jeunes biens inférieurs au taux français.

L’apprentissage est un levier pour accéder durablement au marché du travail puisque dans les 7 mois qui suivent la fin du contrat d’apprentissage, sept apprentis sur dix trouvent un emploi, dont 60% en CDI. C’est également une chance pour les employeurs qui déclarent (80%) être satisfaits des apprentis qu’ils recrutent et qui réembauchent à la fin du contrat.

Les réformes de l’apprentissage et de la formation professionnelle, lancées cet automne, permettront d’apporter qualifications et protections supplémentaires à tous les actifs. Elles viendront compléter le « Plan Investissement Compétences » annoncé par le Premier ministre le 25 septembre dernier : 15 milliards d’euros seront investis sur 5 ans dans la formation. 1 million de jeunes décrocheurs et 1 million de demandeurs d’emploi peu qualifiés seront formés.

PNG - 251.7 ko

Images : Présidence de la République