Équipe de France des Métiers | 3 questions à Louis Agnellet, apprenti pâtissier

Louis a remporté l’or cette année aux Olympiades des métiers, à Bordeaux, en Nouvelle-Aquitaine,et gagné sa place en Équipe de France des Métiers pour participer aux Worldskills à Abu Dhabi.

PNG - 148.6 ko

Quel est ton parcours ?

Petit, je rendais déjà service à mes parents à la pâtisserie. J’ai fait mes premiers gâteaux à 5 ans. Après le Bac, j’ai quitté Annecy, ma ville d’origine, pour un premier CAP en apprentissage, en Alsace, chez un artisan du réseau « Relais Desserts » en pâtisserie, puis j’ai poursuivi en chocolaterie, en Normandie, au sein du même réseau. Aujourd’hui, je suis en BTM (Brevet technique des métiers) à Caen.

Pourquoi participer à des concours ?

Dès le CAP, je me suis orienté vers une approche artistique et j’ai poursuivi mon apprentissage par la chocolaterie car je veux aller au bout des choses. Les concours, j’en avais entendu parler et je me disais pourquoi pas. C’est mon professeur qui m’a inscrit aux Olympiades des métiers. Le concours était très serré.

Comment gagner aux Worldskills, à Abu-Dhabi ?

Les pâtissiers de l’Équipe de France sont toujours sur le podium… Il y a des pays très forts, en particulier le Japon ou la Corée du Sud. Ils sont très entraînés. Ce qui va faire la différence, ce sont les ingrédients-mystères qui demandent davantage de créativité.

Bonne chance Louis !

Worldskills, de quoi s’agit-il ?
WorldSkills France coordonne les processus de sélection régionaux puis nationaux qui aboutissent à la constitution de l’Équipe de France des Métiers qui défendra les couleurs de la France lors de la compétition internationale. Celle-ci rassemble tous les deux ans, plus de 1000 candidats de moins de 23 ans, venus des cinq continents, pour s’affronter dans une quarantaine de métiers allant du Végétal aux Nouvelles Technologies, en passant par l’Industrie, l’Automobile, l’Alimentation, les Services, la Maintenance ou encore les métiers du Bâtiment & Travaux Publics.

image : Worldskills France