Plan d’investissement compétences

PNG - 101.2 ko

Le Plan d’Investissement dans les Compétences vise à former : un million de jeunes peu qualifiés et un million de demandeurs d’emploi de longue durée faiblement qualifiés et à transformer en profondeur l’offre de formation.

Il s’agit d’intensifier et accélérer l’effort de formation professionnelle des plus vulnérables pour les protéger contre le manque ou l’obsolescence rapide des compétences, dans un contexte de bouleversements incessants du marché du travail (révolution numérique, robotique, écologique…).

Aujourd’hui, le taux de chômage des français sans diplôme est de 18 % contre 5.6% pour les français ayant un diplôme bac + 2 et équivalent. Muriel Pénicaud l’a rappelé « la meilleure protection contre le chômage, c’est la compétence ».

Le plan d’investissement dans les compétences veut ainsi s’attaquer au chômage de masse, dans un contexte de mutation accélérée de notre économie.

  • Les programmes d’investissement prévoient un ensemble de mesures pour favoriser des parcours « sur mesure » de formation vers l’emploi, combinant un diagnostic des compétences numériques, la consolidation des savoirs de base, une orientation ciblée en lien avec l’évolution et les besoins des entreprises et enfin un accompagnement visant systématiquement un emploi à la clé.
  • Le plan d’investissement dans les compétences investira également dans le développement d’outils plus performants et innovants. Le Plan encouragera l’émergence d’une offre de formation plus efficace, plus pertinente et plus innovante, notamment par le lancement d’appel à projets d’expérimentations et innovations sur l’ensemble des territoires. Il contribuera encore à la modernisation des organismes de formation, et accélèrera leur transition numérique.
  • Le plan d’investissement dans les compétences aura aussi à sa charge le déploiement d’une nouvelle plateforme du Compte personnel de formation (CPF) et proposera à chaque actif un accès réel à ses droits, plus simple et plus transparent.

C’est un effort sans précédent de 15 milliards d’euros qui sera conduit entre 2018 et 2022 pour consolider la reprise économique et la cohésion de notre société.