Les aides à l’embauche

Pour développer l’apprentissage dans votre entreprise, des aides à l’embauche vous sont proposées.
Chefs d’entreprise, vous souhaitez recruter des jeunes motivés et les former à vos méthodes de travail ? Profitez des aides à l’embauche pour recruter des apprentis et faites les évoluer avec votre entreprise.

JPEG - 36.6 ko

Calculez le coût salarial et vos aides en ligne

Le simulateur permet d’estimer le coût salarial pour l’employeur et les aides octroyées dans le cadre d’un recrutement en contrat d’apprentissage.
Rendez-vous sur le simulateur en cliquant ici.

Demandez l’aide TPE jeunes apprentis

Si votre entreprise est une TPE (moins de 11 salariés) et que vous recrutez un.e jeune apprenti.e de moins de 18 ans (à la date de la conclusion du contrat), vous pouvez faire une demande d’aide TPE jeunes apprentis en cliquant ici.

Cette aide financée par l’État consiste en une aide forfaitaire de 4 400 € pendant la première année du contrat, versée en 4 versements trimestriels de 1 100 € chacun.

Cette aide est cumulable avec les dispositifs existants (prime apprentissage, aide au recrutement d’un.e premier.e apprenti.e ou d’un.e apprenti.e supplémentaire, crédit d’impôts) et ouverte dès lors que l’employeur atteste de l’exécution du contrat d’apprentissage.
En savoir plus sur l’aide TPE jeunes apprentis

Aides spécifiques versées par les Régions

Prime à l’apprentissage
Les contrats d’apprentissage conclus dans les entreprises de moins de onze salariés ouvrent droit à une prime versée par la région à l’employeur. La région détermine le montant de cette prime, qui ne peut être inférieur à 1 000 € par année de formation, ainsi que ses modalités d’attribution.

Cette prime à l’apprentissage est cumulable avec l’aide au recrutement d’un.e premier.e apprenti.e ou d’un.e apprenti.e supplémentaire.

Aide au recrutement d’un.e premier.e apprenti.e ou d’un apprenti supplémentaire

L’aide au recrutement d’un.e premier.e apprenti.e ou d’un.e apprenti.e supplémentaire s’adresse aux entreprises de moins de 250 salariés. Son montant est de 1 000 € minimum.

Elle est cumulable avec la prime régionale à l’apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés qui répondent aux critères d’éligibilité.

En savoir plus sur l’aide au recrutement d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire

Exonération des charges sociales

En tant qu’employeur d’apprenti.e, votre entreprise bénéficie d’exonérations de cotisations et de contributions sociales patronales et salariales au titre de ce contrat d’apprentissage.

Les exonérations sont applicables pendant toute la durée du contrat d’apprentissage et les cotisations et contributions sociales (à l’exception des cotisations vieillesse) dues sur les rémunérations versées aux apprentis sont calculées sur une base forfaitaire.

En savoir plus sur les exonérations de charges sociales

Crédit d’impôt en faveur de l’apprentissage

Un crédit d’impôt apprentissage de 1 600 à 2 200 € peut être ouvert aux entreprises qui accueillent un.e apprenti.e en première année de formation (niveau équivalent à bac+2 ou inférieur).

Pour certains apprenti.e.s, le crédit d’impôt est de 2 200 € quelque soit le diplômé préparé. Par exemple pour un.e apprenti.e en situation de handicap ou pour une entreprise labellisée « Entreprise du patrimoine vivant ».

En savoir plus sur les conditions d’attribution sur alternance.emploi.gouv.fr ou sur le site impots.gouv.fr

Aides de l’Agefiph

Tout employeur embauchant en contrat d’apprentissage une personne en situation de handicap peut effectuer une demande directement auprès de l’Agefiph ou avec l’aide du conseiller Cap emploi, Pôle emploi ou mission locale qui a suivi la démarche de recrutement.

En savoir plus sur le site internet de l’Agefiph