Les demandeurs d’emploi en septembre 2014

En septembre, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi en catégorie A augmente pour s’établir à 3,432 millions (solde net de + 19 200, résultant de près d’un million de mouvements d’entrée/sortie en septembre).

La progression mensuelle moyenne du chômage ralentit cependant ce trimestre : + 11 400/mois, contre + 16 300/mois au T2 et + 14 000 au T1. Le ralentissement est encore plus marqué pour les seniors qui connait son plus faible trimestre de hausse depuis le premier trimestre 2011, soit plus de 3 ans, notamment grâce au nouveau ciblage des contrats aidés dans le secteur marchand (CIE) et aux contrats de génération.

La progression du nombre d’inscrits de moins de 25 ans nécessite de soutenir l’effort en faveur de l’insertion des jeunes, même si les emplois d’avenir (plus de 150 000 entrées en emplois d’avenir depuis début 2013 dont près d’un tiers en secteur marchand) ont permis en un an une baisse de -1,2 % du nombre d’inscrits.

Les outils mis en œuvre depuis 2012 (CICE puis Pacte de Responsabilité et de Solidarité) sont aujourd’hui mobilisés par les entreprises et préparent les conditions de la croissance. C’est le diagnostic porté par la note récente de l’OCDE « Les réformes structurelles en France : impact sur la croissance et options pour l’avenir », qui souligne que les réformes engagées par le gouvernement auront un effet significatif sur la productivité, la compétitivité et l’emploi.

Les réformes ont besoin de temps pour produire leurs effets ; c’est pourquoi les mesures, comme la garantie jeunes, mises en œuvre pour insérer et qualifier les personnes peu qualifiées ou déqualifiées doivent être poursuivies et amplifiées.
J’ai d’ailleurs réuni cette semaine l’ensemble des partenaires pour définir de nouvelles actions contre le chômage de longue durée.

- Tous les chiffres publiés par la DARES