Abilympics : « le travail et le talent ouvrent les voies de la réussite pour tous »

Myriam El Khomri, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social s’est rendue au championnat du monde des personnes handicapées : les Abilympics, organisé à Bordeaux, ce vendredi 25 mars.

PNG - 16.4 ko

600 candidats, venus de 35 pays différents, représentants 49 métiers vont faire valoir leurs compétences les 25 et 26 mars, sous les yeux de plusieurs dizaines de milliers de visiteurs.

En France, les personnes handicapées qui concourent aux Abilympics sont sélectionnées dans le cadre des épreuves régionales et nationales organisées pour les Olympiades des métiers. « Il s’agit d’une spécificité française à laquelle nous tenons : nous voulons montrer que les personnes handicapées ne sont pas à part, qu’elles peuvent travailler comme et avec les autres », a précisé Myriam El Khomri.

« Je veux dire un grand bravo à tous les participants aujourd’hui présents », a encouragé la Ministre. « Ces Abilympics, ce n’est pas seulement une formidable vitrine pour des talents et des savoir-faire d’excellence, c’est aussi et surtout l’occasion de changer de regard sur le handicap. »

« Affirmer un principe fort : celui de l’égalité sur le terrain professionnel »

En France, 2 millions de personnes en âge de travailler ont une reconnaissance administrative du handicap.

« Les Abilympics font vivre l’idée selon laquelle le travail et le talent ouvrent les voies de la réussite pour tous, indépendamment de leur condition », a déclaré la Ministre. « Être ici, c’est donc affirmer un principe fort : celui de l’égalité sur le terrain professionnel. »

Cet événement permet aussi de lutter contre le réflexe d’employeurs qui « confondent handicap et manque de compétences. Une faute morale et un gâchis social, voilà la conséquence de cette discrimination pour une société qui en vient à se priver de ressources, d’innovation, de dynamisme, de créativité, pour la plus mauvaise raison qui soit », selon la Ministre.

Agir pour faire évoluer les mentalités

« Cette immense population des travailleurs en situation de handicap se caractérise malheureusement par un plus faible niveau d’études que la moyenne », a déploré la Ministre, avant de déclarer qu’il faut renforcer la formation continue et faciliter l’accès à l’apprentissage pour faciliter leur insertion économique et social.

- La loi Travail, présentée le 24 mars en Conseil des Ministres, favorisera notamment la sécurisation des parcours professionnels, en dotant chacune et chacun, indépendamment de son statut, d’un Compte personnel d’activité, crédité tout au long de sa vie professionnelle.
En savoir plus sur le projet de loi Travail

« Tous ceux qui sont dépourvus de qualification, notamment, auront un véritable droit à la 2ème chance », a déclaré la Ministre. « Je pense donc ici aussi à ceux de nos concitoyens qui ont vu leur parcours professionnel compliqué par un handicap. Eux aussi, eux surtout, seront les grands bénéficiaires de cette avancée majeure qui pose les bases d’une véritable sécurité sociale professionnelle. »

- Aussi, le Plan 500 000 formations supplémentaires, déployé dans toutes les régions, permettra d’amplifier les solutions de formations auxquelles les demandeurs d’emploi handicapés peuvent accéder pour mieux s’adapter à leurs besoins, leurs profils et leurs attentes.
En savoir plus sur le plan 500 formations supplémentaires

« C’est bien ainsi que doit se concevoir une société de progrès : accorder des droits à tous, en tenant compte de la situation de chacun. Pour rendre chacun pleinement acteur de son parcours, de son existence, de son épanouissement, de ses succès », a conclu la Ministre.