Organisations internationales

La coopération du ministère du Travail avec les organisations internationales

• La coopération avec l’OCDE

En 2018, l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) regroupait 36 pays membres et une centaine d’experts. Elle a pour mission de promouvoir la coopération entre ses membres et de contribuer à une croissance économique de long terme. Elle publie fréquemment des études économiques : analyses, prévisions et recommandations de politique économique afin de contribuer au bien-être économique et social des populations.

Le ministère du Travail participe aux activités de l’OCDE :
-  il représente les positions françaises, notamment dans le cadre du comité Travail, Emploi, Affaires Sociales (Employment Labour and Social Affairs)
-  il contribue et assure le suivi des travaux de l’OCDE en matière d’emploi, de travail et de protection sociale internationale

En 2018, la France a présidé la Réunion du Conseil au niveau des ministres de l’OCDE qui a lieu tous les ans. Au cours de cette réunion, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud est intervenue pour rappeler la nécessité de renforcer la cohérence entre les organisations internationales afin de contribuer à une croissance inclusive et une meilleure prise en compte des questions sociales (Lire l’article ). Ces recommandations rejoignent par ailleurs la Stratégie pour l’emploi de l’OCDE que la France soutient, qui comprend un ensemble de recommandations politiques pour contribuer à la performance économique et promouvoir des emplois de qualité dans un monde du travail en mutation (En savoir plus sur la stratégie pour l’emploi).

La coopération avec l’OIT
L’OIT (Organisation internationale du Travail) est une agence spécialisée de l’ONU (Organisations des Nations-Unies) qui rassemble des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs de 187 Etats membres. Elle a été fondée en 1919 à la suite de la Seconde Guerre mondiale sur le fondement qu’il ne pourrait y avoir de paix universelle et durable sans un traitement décent des travailleurs.

Cette organisation a pour principaux objectifs :

-  de promouvoir les droits du travail
-  d’établir les normes internationales du travail
-  d’encourager la création d’emplois décents
-  de développer la protection sociale et renforcer le dialogue social dans le domaine du travail

Dans le cadre de la coopération avec l’OIT, le ministère du Travail :
-  promeut les positions françaises, notamment en lien avec la Déléguée de la France au Conseil d’administration du BIT
-  contribue et assure le suivi des travaux de l’OIT
-  représente la France au Conseil d’administration de l’OIT qui se tient chaque année.
-  participe à la conférence internationale du Travail, qui rassemble tous les ans les délégués des gouvernements, des travailleurs et des employeurs des Etats membres de l’OIT.
-  organise tous les deux ans avec l’OIT, les « entretiens France-BIT » qui réunissent des chercheurs, des experts internationaux et des représentants du monde du travail afin de nourrir la réflexion autour de l’avenir et des mutations du monde du travail (en savoir plus sur la dernière édition).

En 2019, l’OIT célèbre son centenaire. La Conférence internationale du Travail se tiendra à Genève du 10 au 21 juin. Elle permettra d’aborder le rapport de la Commission mondiale sur l’avenir du travail mais aussi l’adoption de nouvelles normes historiques pour combattre la violence et le harcèlement au travail.