Le Global Deal France, en faveur du dialogue social international

Le Global Deal : une initiative en faveur du dialogue social international

Lancé en septembre 2016 en Suède par le Premier ministre, Stefan Löfven, le Global Deal est une initiative internationale en faveur du dialogue social. Co-pilotée par l’OCDE et l’OIT, cette initiative rassemble une communauté d’acteurs qui font confiance au dialogue social comme outil de régulation, au service d’une mondialisation qui profite à tous. Conçu comme un lieu d’échanges entre les partenaires sur la diversité des expériences, des bonnes pratiques en matière de dialogue social, le Global Deal permet aux partenaires de s’engager volontairement à renforcer le dialogue social à tous les niveaux. Il a vocation à apporter des réponses concrètes pour concilier performance économique et progrès social.

L’engagement du ministère dans le cadre de la plateforme française

Après l’adhésion de la France à cette initiative mondiale lors du Sommet social de Göteborg,une plateforme française du Global Deal a été lancée en France le 21 décembre 2017, par la ministre du Travail. La plateforme française du « Global Deal » compte aujourd’hui plus de 37 membres (28 grandes entreprises multinationales, parmi lesquelles par exemple Total, EDF, Danone, AXA, qui emploient 2,7 millions de salariés, deux collectivités territoriales dont la Région Ile de France, 4 confédérations syndicales nationales, une fédération sectorielle de l’énergie), l’OCDE, l’OIT et Global Compact. Elle rassemble donc des employeurs publics et entreprises privées, des organisations internationales et syndicales et associe aussi des experts du dialogue social.

En 2019, les membres du Global Deal France se sont structurés en groupes de travail afin de contribuer aux travaux articulés autour des 4 objectifs de la réunion des ministres du Travail du G7, le G7 Social. Dans ce cadre, les membres ont élaboré un recueil qui recense les bonnes pratiques et politiques sociales des entreprises et organisations pour renforcer la dimension sociale de la mondialisation.

Les travaux se sont poursuivis en 2020, notamment autour de thèmes prioritaires tels que la protection sociale, la prévention des violences au travail, le télétravail, l’adaptation du dialogue social et des accords pendant la crise, la sauvegarde de l’emploi, les transformations du travail, l’égalité entre les femmes et les hommes. Les membres travaillent par ailleurs autour de nouvelles thématiques : le dialogue social européen, les salaires décents, un projet d’index du dialogue social visant à évaluer sa qualité.

Quelques dates clefs sur le Global Deal


En savoir plus :