La classe Prépa Talents de l’INTEFP

Diversifier les profils recrutés et favoriser l’accès de tous aux emplois publics, tel est l’objectif de la classe Prépa Talents (anciennement CPI), qui a été mise en place par le ministère chargé du travail en 2009.

Afin de diversifier leurs recrutements et de favoriser l’accès de tous aux emplois publics conformément au plan gouvernemental pour la promotion de l’égalité dans la fonction publique, le ministère chargé du travail a mis en place depuis 2009, une classe préparatoire intégrée pour favoriser l’accès au corps de l’inspection du travail.

Instituées par le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques en 2021, les Classes Prépa Talents du Service Public viennent remplacer et renforcer ce dispositif.

Le recrutement

Pour intégrer la classe Prépa Talents, une sélection est faite au préalable sur dossier. Ensuite, les candidats présélectionnés passent un entretien oral devant un jury composé d’un préfet honoraire, d’un représentant de la direction générale du travail (DGT), de l’institut national du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle, d’une personnalité qualifiée, d’un universitaire et d’un membre du corps de l’inspection du travail. A l’issue de cet entretien, la commission établit la liste des candidats retenus pour intégrer la classe Prépa Talents. La formation débute en amont du concours à l’Institut national du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (INTEFP) située à Marcy-l’Étoile près de Lyon.

Les conditions d’entrée en classe Prépa Talents

La CPI est accessible aux jeunes diplômés ou chercheurs d’emploi. Leurs ressources financières ou celles de leur famille ne doivent pas dépasser un plafond de 33 100 euros, et ils doivent de plus être issus d’origines sociales ou de zones géographiques ayant rendu difficiles leurs conditions d’accès à l’enseignement : éloignement géographique, parcours scolaire situé dans un établissement classé en REP - réseau d’éducation prioritaire (anciennement dénommé zone d’éducation prioritaire), habitation en QPPV - quartier prioritaire de la politique de la ville (anciennement dénommé zone urbaine sensible), etc.

Les candidats doivent remplir enfin les conditions pour s’inscrire au concours externe d’inspecteur du travail et notamment justifier d’un diplôme de niveau II (Bac+3) ou d’une qualification reconnue équivalente.

La formation

La classe Prépa Talents de l’Institut national du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle prépare de manière intensive et sur mesure au concours externe d’inspecteur du travail.
La formation est conçue et organisée pour donner aux élèves un maximum de chances pour réussir ce concours.

La préparation à l’écrit dure 6 mois. Les stagiaires admissibles à l’écrit du concours bénéficient, en outre, d’une préparation à l’oral. Les élèves bénéficient d’un accompagnement pédagogique intensif et personnalisé (cours, tutorat, stages, formations individualisées). La dynamique et la cohésion de groupe sont également favorisées.
En outre, les stagiaires bénéficient d’un hébergement gratuit et, sous condition de ressources, d’une bourse Prépa Talents de 4000 euros.


En savoir plus

- Sur la classe Prépa Talents de l’INTEFP, vous pouvez vous rendre sur le site internet de l’INTEFP
- Sur les classe Prépa Talents en général, vous pouvez consulter le site SCORE de la Fonction Publique
- Article de la DRH : Rejoindre la Classe préparatoire pour devenir inspecteur du travail ? Pourquoi pas VOUS ?
- Sur la classe Prépa Talents de l’EHESP, le site internet de l’EHESP

Textes de référence

- Ordonnance n° 2021-238 du 3 mars 2021 favorisant l’égalité des chances pour l’accès à certaines écoles de service public
- Décret n° 2021-239 du 3 mars 2021 instituant des modalités d’accès à certaines écoles de service public et relatif aux cycles de formation y préparant
- Arrêté du 5 août 2021 relatif aux cycles de formation dénommés « Prépas Talents » préparant aux concours d’accès à certaines écoles ou organismes assurant la formation de fonctionnaires ou de magistrats de l’ordre judiciaire