Expérimentation d’un courrier commenté dans plusieurs départements

En janvier 2020, plus d’un million de courriers ont été adressés aux habitants des territoires fragiles inscrits à Pôle emploi, peu ou pas qualifiés et non-inscrits dans un parcours de formation. Ce courrier, signé par la ministre du Travail, mentionnait un numéro vert dédié au Plan d’investissement dans les compétences.

Les personnes destinataires du courrier étaient invitées à appeler ce numéro vert dédié pour bénéficier d’un premier niveau d’information et d’accompagnement, puis être prises en charge par un conseiller de Pôle emploi ou d’une mission locale dans un délai maximal de 72 heures.

Pour compléter cette campagne de communication, ayant généré plus de 30 000 appels, avec une moyenne d’environ 200 appels par jour, le service de « courrier commenté » proposé par la Poste est expérimenté dans quelques territoires fragiles.
Celui-ci consiste en la transmission d’un message, par le facteur qui se rend (si elle en est d’accord) au domicile de la personne et se fait ainsi le relais du message, en formulant un commentaire personnalisé.

Le facteur accompagne la personne visitée dans la réception du message et s’assure dans un premier temps qu’il ait bien atteint son destinataire, qu’il ait bien été compris. Plusieurs questions sont ensuite posées à la personne pour mieux définir son besoin.

S’il la personne le souhaite, elle peut être recontactée par un conseiller du service public de l’emploi afin de poursuivre l’entretien.

Le courrier commenté fera l’objet d’une évaluation nationale par le comité scientifique d’évaluation du Plan d’investissement dans les compétences.

Objectifs

- En complément des campagnes de communication existantes, sensibiliser plus efficacement aux opportunités ouvertes par le Plan d’investissement dans les compétences en apportant une information personnalisée in situ ;
- Repérer et capter les besoins en formation et en accompagnement des personnes les plus éloignées de l’emploi ;
- Expérimenter d’autres formes de communication permettant de délivrer des messages plus explicites.

Publics visés

Demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés résidant dans les territoires fragiles (quartiers prioritaires de la politique de la ville et zones de revitalisation rurale) des départements retenus pour cette expérimentation.

Plus-values du projet

- Une information ciblée et relayée par le facteur qui se présente au domicile de la personne ;
- Une proposition de rendez-vous avec un conseiller du service public de l’emploi à l’issue de l’échange, avec l’assurance d’être recontacté rapidement.

Méthode et calendrier

Octobre 2020, début de l’expérimentation.

Informations complémentaires

- Budget prévu au titre du Plan d’investissement dans les compétences : 350 000 euros

- Nombre prévu de bénéficiaires : 100 000 personnes

- Territoires concernés : Une vingtaine de départements (liste en cours de stabilisation).