La haut-commissaire aux compétences

Par décret du 28 septembre 2020, madame Carine Seiler est chargée d’exercer, par intérim, les fonctions de haut-commissaire aux compétences, à compter du 5 octobre 2020.



Carine Seiler, haut-commissaire aux compétences

La haut-commissaire aux compétences apporte son concours à la définition et à la mise en œuvre des politiques conduites en vue de la transformation des compétences, liée notamment au développement du numérique, dans le domaine de la formation professionnelle tout au long de la vie.
A cette fin, elle a pour missions  :
- 1°. D’assurer le déploiement du plan d’investissement relatif aux compétences, en promouvant, notamment par le recours aux outils numériques, la transparence, la qualité et le caractère innovant de l’offre de formation proposée aux demandeurs d’emploi, ainsi que l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins en compétences des entreprises à court, moyen et long terme ;
- 2°. De contribuer à la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle, de renforcer l’accès à la formation et de promouvoir les actions de formations innovantes ;
- 3° . De contribuer à la mise en cohérence des diagnostics et des travaux prospectifs sur les besoins de compétences, en favorisant l’harmonisation des nomenclatures et l’articulation des outils de collecte.

Elle rend compte de ses travaux au Premier ministre et à la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.


Parcours professionnel

Carine Seiler est titulaire d’un master en droit social et spécialiste des politiques de formation professionnelle. Avant d’exercer les fonctions de conseillère spéciale auprès du haut-commissaire aux compétences depuis novembre 2017, elle a dirigé l’activité de Sémaphores (groupe Alpha) dédié aux politiques d’emploi, de formation et d’orientation et a été consultante Senior au sein du groupe Amnyos. Elle a conduit dans ce cadre de nombreuses missions d’accompagnement des politiques publiques et paritaires de formation. Elle a également exercé diverses responsabilités au plan national au sein du mouvement étudiant et de la communauté universitaire.


Texte de référence :