Certification relative aux compétences de maître d’apprentissage/tuteur

Dans le cadre du plan de transformation de l’apprentissage du 9 février 2018 (mesure 18) et de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, le ministère du Travail a créé la certification relative aux compétences de maître d’apprentissage/tuteur (journal officiel du 26 décembre 2018). Elle fait l’objet d’une inscription au répertoire spécifique établi par France compétences sous le numéro 4443.

Cette certification établie en concertation avec les principaux partenaires, porte l’ambition de réduire les décrochages des apprentis/alternants en renforçant leur accompagnement, notamment par une meilleure professionnalisation des maîtres d’apprentissage en entreprise.

Elle présente l’avantage pour les futurs certifiés de permettre une meilleure reconnaissance de leurs compétences et une sécurisation de leur trajectoire professionnelle (acquisition et valorisation de compétences communes à d’autres fonctions permettant d’élargir leurs aires de mobilités).

Élaborée dans le cadre d’un groupe de travail piloté par la DGEFP comprenant des représentants du COPANEF, du CNEFOP, de branches professionnelles et de centres de formation d’apprentis, cette certification peut être reprise et déclinée dans la politique de développement de l’alternance des branches professionnelles. Cette certification a été étendue aux compétences souhaitée en matière de tutorat.

Qui est concerné ?

Toute personne qui peut justifier soit :

  • de l’accompagnement d’au moins un apprenti/alternant sur la durée totale de son parcours ;
  • d’une formation de maître d’apprentissage/tuteur en lien avec le référentiel de compétences.

À NOTER | Les titulaires des certifications suivantes peuvent faire une demande auprès des services du ministère du Travail dans leur territoire pour obtenir, par équivalence, la certification :

  • le certificat de compétences professionnelles inter-branches « Tutorat en entreprise » porté par les commissions paritaires nationales de l’emploi des branches de la métallurgie, de l’industrie textile, des industries de l’habillement et de la formation inter-secteurs papier carton ; fiche n° 2094 inscrite au répertoire spécifique.
  • le certificat de compétences en entreprise (CCE) « Exercer le rôle de tuteur en entreprise » porté par l’assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie - CCI France (fiche n°9 inscrite au répertoire spécifique).

Comment est structurée la certification ?

La certification est constituée de neuf compétences regroupées en trois domaines de compétences
Domaines de compétencesCompétences professionnelles
1. Accueillir et faciliter l’intégration de l’apprenti/alternant 1. Préparer l’arrivée de l’apprenti/alternant dans l’entreprise
2. Accueillir l’apprenti/alternant à son arrivée dans l’entreprise
3. Faciliter l’intégration de l’apprenti/alternant durant la période d’essai
2. Accompagner le développement des apprentissages et l’autonomie professionnelle 4. Suivre le parcours avec le centre de formation
5. Organiser le parcours au sein de l’entreprise
6. Accompagner l’apprenti/alternant dans son parcours d’apprentissage
3. Participer à la transmission des savoir-faire et à l’évaluation des apprentissages 7. S’appuyer sur des situations de travail pour développer l’apprentissage
8. Guider la réflexion de l’apprenti/alternant sur ses activités professionnelles et d’apprentissages
9. Évaluer les acquis des apprentissages en situation de travail

Le détail des compétences est décrit dans ce référentiel de compétences.

Comment sont évaluées les compétences ?

L’épreuve de certification est un oral d’une durée de 40 minutes au cours duquel le candidat est questionné par un jury à partir :

  • d’un dossier de présentation formalisé en amont de la session d’examen et dans lequel le candidat présente les grandes lignes de son parcours professionnel ;
  • d’une présentation au cours de laquelle le candidat démontre ses capacités à mobiliser des situations professionnelles de sa pratique métier pour construire des situations d’apprentissage et d’évaluation, lors de l’accompagnement du parcours d’un apprenti/alternant.

Consulter le référentiel d’évaluation du candidat à la certification.

Organisation des sessions d’examen

Les sessions d’examen sont organisées par des centres agréés par la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi – Direccte compétente.

Comment candidater ?

Le candidat souhaitant se présenter à la session d’examen de la certification doit :

  1. contacter la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi – Direccte compétente pour connaître les centres agréés compétents pour organiser une session d’examen et se procurer la demande d’inscription à l’épreuve telle que présente en annexe 2 de l’arrêté du 17 décembre 2018 ;
  2. télécharger le « Dossier de présentation du candidat » et le « Guide d’accompagnement à la certification » tels que définis dans le référentiel d’évaluation, ou se les procurer soit auprès d’un centre agréé, soit auprès de la direccte compétente sur son territoire.
  3. sélectionner un centre agréé chargé de l’organisation de la session d’examen ;
  4. adresser au centre agréé la demande d’inscription à l’épreuve, accompagnée de la photocopie d’une pièce d’identité ainsi que des justificatifs suivants :
    • pour les candidats justifiant de l’accompagnement d’au moins un apprenti/alternant sur la durée totale de son parcours : le CERFA du contrat concerné (dans lequel figurent le nom du candidat identifié comme maître d’apprentissage/tuteur et les dates de début et de fin du contrat) ou à défaut, une attestation sur l’honneur d’avoir accompagné à minima un apprenti/alternant sur la durée totale de son parcours (cf. annexe 2 précitée - rubrique 3) ;
    • pour les candidats justifiant d’une formation de maître d’apprentissage/tuteur en lien avec le référentiel de compétences : la (ou les) attestation(s) de formation(s) suivie(s).

Après examen des pièces justificatives fournies, le centre agréé chargé de l’organisation de la session d’examen :

  • notifie par écrit la conformité de la demande au candidat ;
  • et lui adresse une convocation à une session d’examen.

Le jour de la session d’examen, le candidat doit se présenter au lieu et à l’heure indiqués sur la convocation muni de son « Dossier de présentation du candidat » renseigné, ainsi que d’une pièce d’identité.