Les aides à l’embauche

Pour développer l’apprentissage dans votre entreprise, des aides à l’embauche vous sont proposées.
Chefs d’entreprise, vous souhaitez recruter des jeunes motivés et les former à vos méthodes de travail ? Profitez des aides à l’embauche pour recruter des apprentis et les faire évoluer avec votre entreprise.

Calculez le coût salarial et vos aides en ligne

Le simulateur permet d’estimer le coût salarial pour l’employeur et les aides octroyées dans le cadre d’un recrutement en contrat d’apprentissage.
Rendez-vous sur le simulateur en cliquant ici.

Aide unique pour les employeurs qui recrutent en apprentissage

Pour les contrats d’apprentissage conclus à compter du 1er janvier 2019 dans les entreprises de moins de 250 salariés pour préparer un diplôme de niveau inférieur ou égal au bac, une aide unique aux employeurs d’apprentis remplace l’aide TPE jeunes apprentis, la prime régionale à l’apprentissage pour les TPE, l’aide au recrutement d’un apprenti supplémentaire et le crédit d’impôt Apprentissage.
Tout savoir sur l’aide unique.

Aides spécifiques versées par les Régions

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel transforme le régime d’aides aux employeurs d’apprentis en créant une aide unique et applicable depuis le 1er janvier 2019, à destination des entreprises de moins de 250 salariés.
En conséquence, ces aides spécifiques sont supprimées pour les contrats d’apprentissage conclus à partir de cette date.

Les contrats conclus avant le 1er janvier 2019 et respectant les conditions requises sont éligibles à ces aides.

Prime à l’apprentissage
Les contrats d’apprentissage conclus dans les entreprises de moins de onze salariés ouvrent droit à une prime versée par la région à l’employeur. La région détermine le montant de cette prime, qui ne peut être inférieur à 1 000 € par année de formation, ainsi que ses modalités d’attribution.

Cette prime à l’apprentissage est cumulable avec l’aide au recrutement d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire.

Aide au recrutement d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire

L’aide au recrutement d’un.e premier apprenti ou d’un.e apprenti supplémentaire s’adresse aux entreprises de moins de 250 salariés. Son montant est de 1 000 € minimum.

Elle est cumulable avec la prime régionale à l’apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés qui répondent aux critères d’éligibilité.

En savoir plus sur l’aide au recrutement d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire

Exonération des charges sociales

En tant qu’employeur d’apprenti, votre entreprise bénéficie d’exonérations de cotisations et de contributions sociales patronales et salariales au titre de ce contrat d’apprentissage.

Les exonérations sont applicables pendant toute la durée du contrat d’apprentissage et les cotisations et contributions sociales (à l’exception des cotisations vieillesse) dues sur les rémunérations versées aux apprentis sont calculées sur une base forfaitaire.

En savoir plus sur les exonérations de charges sociales

Crédit d’impôt en faveur de l’apprentissage

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel transforme le régime d’aides aux employeurs d’apprentis en créant un dispositif unique et applicable à compter du 1er janvier 2019, à destination des entreprises de moins de 250 salariés. En conséquence, le crédit d’impôt est supprimé pour les périodes d’imposition et exercices ouverts à compter du 1er janvier 2019.

Un crédit d’impôt apprentissage de 1 600 à 2 200 € peut être ouvert aux entreprises qui accueillent un apprenti en première année de formation (niveau équivalent à bac+2 ou inférieur).

Pour certains apprentis, le crédit d’impôt est de 2 200 € quel que soit le diplômé préparé. Par exemple pour un apprenti en situation de handicap ou pour une entreprise labellisée « Entreprise du patrimoine vivant ».

En savoir plus sur les conditions d’attribution sur alternance.emploi.gouv.fr ou sur le site impots.gouv.fr

Aides spécifiques pour les employeurs d’un apprenti reconnu travailleur handicapé

Les employeurs qui choisissent de recruter un apprenti reconnu travailleur handicapé bénéficient d’aides spécifiques qui, si les conditions sont réunies, viennent s’ajouter à celles mentionnées ci-dessous :

  • pour les employeurs du secteur privé  : l’aide à l’embauche en contrat d’apprentissage d’une personne handicapée proposée par l’Agefiph.
  • pour les employeurs de la fonction publique :
    • l’indemnité d’apprentissage en cas de recrutement d’une personne handicapée avec une prise en charge par le FIPHFP du coût salarial chargé de l’apprenti à hauteur de 80% ;
    • l’aide financière destinée à la prise en charge (par un opérateur externe) des frais d’accompagnement des personnes en situation de handicap pour la mise en œuvre d’un dispositif d’accompagnement et de soutien aux apprentissages par l’alternance ;
    • la prime d’insertion si l’employeur conclut avec l’apprenti un contrat à durée indéterminée à l’issue de sa période d’apprentissage.
    • Etc.
      Consulter le catalogue des interventions du FIPHFP si vous avez conclu un contrat avec un employeur public].

L’Agefiph et le FIPHFP proposent également des aides techniques et humaines qui permettent aux employeurs publics de favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, y compris celle des apprentis.