Les projets Auvergne-Rhône-Alpes

Projets régionaux
Projet du MEDEF
Projet de l’UNA
Projet porté par Le Campus numérique in the Alps, en lien avec le CNAM et l’opérateur French Tech
Projet porté par Transdev
Projet porté par l’ARACT
Projets concernant totalement ou partiellement des Territoires d’industrie
Projet « Vallée de la Maurienne »
Projet « Ardèche-Drôme »
Projet « Nord Ardèche »
Projet « TI d’Issoire Brioule »
Projet concernant le TI Tour du Pin - Grésivaudan en Isère : porté par le TI et notamment par la CA du Pays Voironnais
Projet concernant le TI Tour du Pin - Grésivaudan en Isère : concerne le TI et la métropole grenobloise, porté conjointement par la Maison de l’emploi et l’entreprise et la MIFE de l’Isère
Projets d’envergure départementale
Projet Drôme-Ardèche
Projet « Loire »
Projet Haute-Savoie
Projet infra-départemental
Projet Métropole de Lyon

5 projets régionaux


Le projet du MEDEF se propose de porter plusieurs plateformes en s’appuyant sur les 12 MEDEF territoriaux.

  • Le MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes s’appuie sur les différentes initiatives déjà engagées (Mode d’emplois, Entrepreneuriat dans les quartiers, actions de revitalisation, The Nuum Factory…) pour proposer plusieurs plateformes territoriales coordonnées.
  • Le projet propose le déploiement d’une équipe de chargé(e)s de missions dédié(e)s, coordonnée au niveau régional. Leur mission est d’être des interlocuteurs uniques sur chaque département afin de favoriser la création de liens étroits entre tous les acteurs de l’emploi et de la formation, d’identifier les entreprises potentiellement concernées et intéressées par le dispositif « Transitions Collectives » et de leur apporter un premier niveau d’information.
  • La création de comités de pilotage territoriaux associant tous les acteurs de l’emploi et de la formation est présentée comme un moyen efficace pour identifier tous les besoins sur chaque bassin d’emploi et co-construire des plans d’actions opérationnels dédiés, en lien avec des temps de communication spécifiques.
  • L’entreprise est accompagnée tout au long de sa démarche grâce à la mise en place de collectifs d’entreprises engagées, l’appui des partenaires et la mise à disposition de services.


Le projet de l’UNA (fédération employeurs secteurs aide, accompagnement des soins, et services à domicile) est sectoriel.

  • Ce projet vise à construire un dispositif sectoriel pour permettre de répondre au besoin de recrutement des services d’aide, d’accompagnement et des soins à domicile.
  • Le dispositif se déclinera dans un premier temps sur les territoires d’intervention des adhérents de l’UNA répartis sur l’ensemble du territoire régional couvrant souvent un ou plusieurs territoires intercommunaux voir un département complet.


Le projet porté par Le Campus numérique in the Alps, en lien avec le CNAM et l’opérateur French Tech, orienté vers les métiers du numérique.

  • Campus Numérique in the Alps (CNA) propose actuellement des formations aux métiers du numérique et de la Data aux personnes exerçant hors de ces secteurs d’activité et souhaitant, soit se reconvertir, soit développer des compétences complémentaires à leur coeur de métier.
  • Le projet propose de valider la démarche sous le label « plateforme transitions collectives ».


Le projet porté par Transdev propose de porter des plateformes de mobilité professionnelle essentiellement sur les bassins de Lyon, Saint Etienne et Clermont Ferrand avec un premier cercle de partenaires entreprises Sodexo, Korian, Elsan et Accor.

  • Le collectif d’entreprises a déjà engagé des travaux visant à mettre en place des Plateformes Territoriales de Mobilité intervenant comme incubateur de compétences à la croisée d’entreprises en sureffectif et d’entreprises en besoin de recrutement sur un même territoire, plutôt ciblé sur les métiers de conducteurs et de mécaniciens.
  • L’idée serait donc d’étendre ce projet à tous les métiers et non pas uniquement ceux du transport de personnes.
  • La démarche initiale est ainsi ouverte à d’autres entreprises que celles citées précédemment. Le collectif constitué et animé par Transdev s’appuierait sur ses partenariats emploi, formation et institutionnels pour assurer au niveau territorial son rôle d’incubateur de compétences entre donneurs d’ordre majeurs, PME et TPE. Les partenariats seront adaptés en fonction du tissu local et en particulier au regard des PME du territoire et leurs enjeux.


Le projet porté par l’ARACT propose une expérimentation sur 10 territoires axée sur le prêt de main d’œuvre en complémentarité des parcours de transitions collectives.

  • Le projet vise à insérer le prêt de main d’oeuvre comme une proposition possible au côté des propositions de formation et reconversion (dispositif de Plateforme de Transitions collectives) sur des territoires pilotes choisis en lien avec la Direccte.

6 projets concernent totalement ou partiellement des Territoires d’industrie


Projet « Vallée de la Maurienne », porté par l’Union locale CFDT

  • L’UL CFDT de Maurienne a proposé aux élus locaux et à la gouvernance de Territoires d’industrie Maurienne l’initiation d’une démarche de GPEC territoriale, à travers deux « fiches action ».
  • La GPECT est présentée comme un point de départ à la mise en place de parcours professionnels dans le cadre de Transitions collectives.


Projet « Ardèche-Drôme », porté par la CC Porte de DrômArdèche

  • Sur le territoire de Porte de DrômArdèche, l’industrie manufacturière est le premier secteur employeur. Cette longue tradition d’industrie et de savoir-faire a façonné le territoire et imprimé sa marque.
  • Une plateforme de partage salarial, regroupant une quinzaine d’entreprises a été mise en place en novembre 2020.
  • Le projet s’inscrit donc dans la continuité de cette plateforme en ciblant plus particulièrement l’industrie, en partenariat avec l’UIMM et Pôle emploi.


Projet « Nord Ardèche », porté par 2A Territoires-groupe Arthur Hunt

  • Le projet entend élargir à l’ensemble des entreprises une plateforme expérimentale AVEC dédiée à l’industrie automobile.
  • Cette plateforme faisait partie intégrante d’un projet porté au niveau national par la PFA (Plateforme filière Automobile).
  • Transitions collectives porte sur des thématiques rencontrées sur la plateforme AVEC et s’inscrit donc dans sa continuité tout en permettant de l’élargir à d’autres secteurs d’activités présents sur le territoire.


Projet « TI d’Issoire Brioule », porté par l’agglo du Pays d’Issoire

  • Le plan d’action comporte plusieurs axes :
  1. Information des entreprises et des salariés ;
  2. Enquête auprès des entreprises ;
  3. Diagnostics RH/GPEC ;
  4. Accompagnement individuel et collectif des salariés en transition professionnelle ;
  5. Promotion et communication.


    2 projets concernent le TI Tour du Pin - Grésivaudan en Isère :


- 1 projet est porté par le TI et notamment par la CA du Pays Voironnais représentant les 6 EPCI. Il veut accompagner les mobilités professionnelles notamment dans les entreprises industrielles. En lien avec les autres appels à projets du plan de relance (soutien à l’investissement productif dans les territoires, aéronautique et automobile, hydrogènes, secteurs stratégiques…), Transitions collectives permettra de mobiliser les entreprises lauréates, plus susceptibles d’embaucher. Ce projet est également soutenu par des Instances Représentatives du Personnel (IRP) et les référents territoriaux qui sont confrontés, avec la crise sanitaire, à une accélération des mutations économiques.

Le plan d’action se décline en 4 temps :

1. Mobilisation et coordination des acteurs ;
2. Lancement des expérimentations ;
3. Suivi et pilotage des actions ;
4. Communication et prospection.


- 1 projet concerne le TI et la métropole grenobloise, porté conjointement par la Maison de l’emploi et l’entreprise et la MIFE de l’Isère. Le projet est centré sur la zone d’emploi de l’agglomération Grenobloise. L’objectif est de réaliser un ensemblier de partenaires locaux pour agir de façon complémentaire sur le département de l’Isère et s’appuiera sur la plateforme Explorjob.


3 projets d’envergure départementale


Drôme-Ardèche, porté par la CFDT

  • Le territoire comprend 6 zones d’emplois dont 3 dominantes : le nord (automobile et aéronautique), le centre (tertiaire) et le sud (tourisme et médico-social). Il présente également la particularité de l’industrie nucléaire.
  • 4 étapes ciblées :

1. Etat des lieux des transitions ;
2. Mise en place d’un groupe technique avec toutes les parties prenantes (et production de fiches métiers « repères » rapidement transférables sur le territoire) ;
3. Information, communication et recherche de l’adhésion des salariés ;
4. Facilitation des accords de GPEC.


Projet « Loire », porté par l’UIMM et Emploi Loire Observatoire

  • L’action vise les salariés et les entreprises du secteur industriel avec un ciblage sur les entreprises de moins de 50 salariés.
  • La plateforme fonctionne sur le principe de la mise en relation et prévoit un accompagnement individuel des entreprises et des salariés, la mise en relation des entreprises avec une prospection directe des offres d’emploi et la coopération et la médiation interinstitutionnelle avec les partenaires de l’emploi et de la formation.


Haute-Savoie, porté par le MEDEF, la CPME et l’Agence économique du Chablais

  • Le projet consiste à poursuivre le travail débuté en 2013 avec la mise en place d’une plateforme d’appui aux mutations économiques (PAME) qui délivre une offre de service intégrée aux entreprises.
  • Transitions collectives apparaît comme un nouveau levier d’action, qui s’inscrit dans plusieurs axes d’intervention de la PAME, et comme un outil d’accompagnement des entreprises et des salariés, complémentaire aux dispositifs de branche et du conseil régional. Il s’agit donc de la demande de labellisation de la plateforme existante avec un élargissement de la palette d’outils.

1 projets infra-départemental


Métropole de Lyon, porté par la maison métropolitaine d’insertion pour l’emploi

  • La Maison Métropolitaine d’Insertion pour l’Emploi (MMI’e) dispose d’un réseau d’entreprises conséquent sur le territoire de la Métropole de Lyon qu’elle mobilisera afin de faire émerger rapidement les entreprises qui se trouvent en difficulté ou qui projettent des difficultés économiques dans l’année à venir.
  • Le projet proposé se déploiera en 4 étapes :

1. Identification des entreprises dont les emplois sont fragilisés ;
2. Identification des entreprises qui ont des besoins de compétences à court et moyen terme ;
3. Proposition de mobilités sécurisées aux collaborateurs dont l’emploi est fragilisé ;
4. Promotion et mise en visibilité territoriale des opportunités pour favoriser les mobilités choisies.