Aux Olympiades des métiers, tourneur : « on apporte notre pièce pour faire marcher le tout »

D’un bloc métallique à une pièce d’une extrême précision, les métiers de l’usinage sont à la recherche de nouveaux talents. A l’aide de machines-outils de dernière génération, les opérateurs et les régleurs apportent leurs pièces à l’industrie de pointe.

Les jeunes tourneurs ouvrent la porte de leurs machines pour vérifier que le travail sera bien fait. La technologie n’est rien sans la compétence de l’opérateur. A l’intérieur, sous le flot du liquide de refroidissement, les blocs de matière brute deviennent des pièces complexes, de très grande précision.

Le contrôle terminée, la porte se referme, l’attention se porte maintenant sur l’écran pour programmer l’opération suivante jusqu’à la réalisation de la pièce parfaite. Usinée au centième de millimètre, voire au micron, elle résistera à des températures et des forces extrêmes ou encore à d’importantes vibrations mécaniques.

Un univers de haute technologie

Devenir tourneur, ça n’est pas que l’assurance de trouver un emploi dans un univers de haute technologie, c’est aussi l’opportunité de prendre rapidement des responsabilités pour évoluer vers des fonctions de chef d’atelier ou de régleurs, voire viser les bureaux d’études.

C’est cette voie qu’a choisi Jordan. Fils d’agriculteur, il s’orientait vers un secteur bien précis de l’industrie. Pour y parvenir, il devait suivre une formation de tourneur-fraiseur en Bac Pro (décolleteur). « Ça m’a plu. On part d’un bloc pour avoir une pièce propre et belle  ». Il a poursuivi par un BTS.

Qualité de vie

« On apporte notre pièce pour faire marcher le tout » résumé-t-il, un brin de fierté dans la voix. Ce qui ne l’empêche pas d’apprécier la qualité de vie que lui offre ce métier aux horaires stables. Il sait aussi qu’il pourra, s’il le veut, reprendre une formation pour travailler en bureau d’étude un jour.

A 20 ans, il est régleur au sein d’un grand centre de recherche français. Grand professionnel, il garde le secret sur ses missions là-bas mais ne cache pas ses ambitions. Ces Olympiades, il aimerait les gagner !