Plateforme recensant les conseils pratiques par secteur d’activité pour assurer la sécurité et la santé des travailleurs

La protection des salariés constitue la préoccupation majeure du ministère du travail.
Une cellule exclusivement dédiée à formuler des préconisations concrètes, par secteur ou par métier, pour poursuivre l’activité de l’entreprise tout en préservant la santé des salariés a été mise en place.
La nécessaire continuité de l’activité économique ne doit pas se faire au détriment de la sécurité des salariés.

Une équipe d’experts dédiée
Dans tous les secteurs, les gestes barrière et les règles de distanciation sont la meilleure protection contre la propagation du covid-19.
Ces mesures soulèvent des interrogations pratiques lorsqu’il s’agit de les appliquer à chaque métier ou secteur d’activité.
Le ministère du travail a rappelé que, pour remplir son obligation en matière de santé et de sécurité des salariés pendant l’épidémie, l’employeur met en œuvre les mesures permettant le respect des gestes barrière et de distanciation préconisées par le Gouvernement.

Pour accompagner toutes les entreprises et tous les salariés dans cette période de contrainte inédite, le ministère du Travail a mis en place une équipe d’experts, dédiée à formuler des préconisations pour répondre à ce double enjeu de continuité et de protection.

Des fiches pratiques par métier ou secteurs d’activité
Ces experts produiront des outils pratiques et opérationnels afin que des entreprises de toute taille puissent se les approprier et mettre en œuvre les préconisations formulées.

Une première fiche pratique générale et intersectorielle, mettant en avant les principales recommandations est déjà disponible.

Au total, environ 15 fiches pratiques seront produites, en lien avec les secteurs concernés, dans les 10 jours. Les trois premières fiches seront disponibles dès ce soir.

Les premières fiches concerneront :

  • Les activités du secteur agricole et agroalimentaire
  • Les activités relevant des secteurs autorisés à titre dérogatoire à recevoir du public (arrêté du 14 mars modifié).
  • Les activités de surveillance et sécurité
  • Les activités de propreté
  • Les crématorium/funérarium
  • La distribution de carburant et chaîne aval automobile (réparation/ nettoyage intérieur…)
  • La maintenance avec risque sanitaire (plombiers, ventilation, etc.)
  • Les cuisiniers
  • L’aide à domicile et les services à la personne
  • Les ambulanciers
  • Les métiers de bouche (boulangers…)
  • La logistique
  • Les activités de banque et d’assurance

Le soutien à tous les secteurs

Beaucoup d’entreprises ou de secteurs ont déjà travaillé pour adapter l’organisation du travail à ces mesures. Certaines branches professionnelles ou secteurs d’activité ont également publié des guides préconisant les mesures les plus adaptées à ce contexte, pour assurer la continuité de l’activité tout en assurant la protection des salariés.

Les organisations qui sont en cours de rédaction de préconisations (qu’elles couvrent ou non les activités mentionnées ci-dessus), sont invitées à adresser leurs travaux, afin de mieux coordonner les actions mises en œuvre :[email protected]

«  Notre capacité à construire ensemble des outils pratiques avec la réactivité nécessaire permettra à la fois de garantir la protection des salariés et donc de restaurer la confiance pour un continuer le travail en toute sécurité. » Muriel Pénicaud, Ministre du travail.