Les grandes entreprises s’engagent

Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Thibaut Guilluy, haut-commissaire à l’Emploi et à l’Engagement des entreprises se sont entretenus vendredi 5 mars avec plus de 40 dirigeants et représentants de grandes entreprises sur leur engagement pour la jeunesse et l’inclusion.

Étaient par exemple présents Sylvie Jéhanno (Dalkia), Catherine MacGregor (Engie), Jean-Paul Agon (L’Oréal), Antoine Frérot (Véolia), Serge Weinberg (Sanofi), Emmanuel Deschamps (Boulanger), Fabrice Lisardi (Decathlon), Pascal Demurger (MAIF), Olivier Girard (Accenture) et Aiman Ezzat (Capgemini).

Thibaut Guilluy, qui porte auprès de la ministre le mouvement « les entreprises s’engagent » lancé en juillet 2018 à l’Elysée, l’a rappelé en ouverture : les acteurs privés sont de véritables partenaires de l’Etat dans la diffusion des mesures de soutien à l’emploi, en particulier, dans la période, autour du plan « 1 jeune, 1 solution ».

Plus qu’un plan gouvernemental, ce dernier se veut en effet une bannière commune pour toutes celles et ceux qui s’engagent pour les jeunes.

Plus de 2000 entreprises, de toute taille, ont marqué leur engagement particulier ces derniers mois, en partageant en quelques clics leurs intentions de recrutement sur le site 1jeune1solution.gouv.fr, ce qui leur ouvre alors accès à des services personnalisés pour les aider à concrétiser leurs projets.

Notre enjeu collectif est d’amplifier cette dynamique dans les prochaines semaines, en engageant toujours plus de structures, notamment les plus petites, au service de l’emploi des jeunes.

Dans cette perspective, le rôle d’exemple et de catalyseur, auprès des fournisseurs par exemple, des grandes entreprises a été souligné ce soir.

Un temps de discussion particulier a été ensuite consacré à l’enjeu des stages pour les étudiants, suite au lancement ce lundi d’une bourse comportant plus de 10 000 offres sur la plateforme 1jeune1solution.gouv.fr.

Un appel à la mobilisation de chacun a été exprimé, pour alimenter l’ensemble et proposer des stages aux plus grand nombre.

Autre enjeu majeur pour les jeunes et l’égalité des chances, le mentorat a été au cœur des échanges également.

Le Président de la République a marqué lundi, lors de sa venue à Stains (93), son attachement à cette modalité d’accompagnement (quelques heures par mois bien souvent), en fixant un objectif de 100 000 jeunes suivis en 2021, dans le cadre d’une initiative « 1 jeune, 1 mentor » développée par enrichissement du plan « 1 jeune, 1 solution ».

De nombreuses entreprises sont déjà mobilisées, en soutien financier direct aux associations actives sur le sujet ou via des sensibilisations voire mises à disposition de temps de collaborateurs, et une envie commune d’amplification a été communiquée ce soir.

Enfin, la problématique du développement des achats inclusifs, c’est-à-dire tournés vers les personnes relevant de l’insertion, a occupé la fin de la discussion.

Là encore, l’État se mobilise pour faciliter le passage à l’action, avec le développement récent, au service de tous les donneurs d’ordre, d’un outil de mise en relation avec des entreprises sociales inclusives.

Il s’agit du marché de l’inclusion, accessible sur l’adresse suivante : lemarche.inclusion.beta.gouv.fr

La ministre a rappelé en conclusion son attachement profond au principe d’une dynamique collective sur le sujet des jeunes et de l’inclusion, avec un objectif fixé pour les prochains mois : porter à 30 000 le nombre d’entreprises membre de la communauté « les entreprises s’engagent » d’ici à la fin de l’année.

L’enjeu est bien, ensemble, de démultiplier les forces, avec des échanges appelés à se répéter régulièrement au cours des prochains mois.


docx Communiqué de presse | Les grandes entreprises s’engagent Téléchargement (29.6 ko)
pdf Communiqué de presse | Les grandes entreprises s’engagent Téléchargement (737.3 ko)