Le développement des formations dans les champs sanitaires et médico-sociaux : une priorité de France Relance

Elisabeth BORNE, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et Brigitte BOURGUIGNON, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, ont réuni ce jour les opérateurs de compétences Santé et Cohésion Sociale pour dresser un bilan des actions menées en matière d’emploi et de formation professionnelle et pour dessiner des perspectives dans un secteur en première ligne dans la crise sanitaire.

Elisabeth BORNE, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et Brigitte BOURGUIGNON, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, ont réuni ce jour les opérateurs de compétences Santé et Cohésion Sociale pour dresser un bilan des actions menées en matière d’emploi et de formation professionnelle et pour dessiner des perspectives dans un secteur en première ligne dans la crise sanitaire.

Lors de cette rencontre, Elisabeth BORNE et Brigitte BOURGUIGNON ont rappelé la nécessité de rendre attractifs les métiers du secteur sanitaire et médico-social compte tenu du défi du vieillissement de la population. Les ministres ont souligné leur initiative de financer, dans le cadre de France Relance, 16000 places supplémentaires dans les formations sanitaires et sociales (6000 places d’infirmiers, 6600 places d’aides-soignants et 3400 places d’accompagnants éducatifs et sociaux).

Pour amplifier l’effort, Elisabeth BORNE et Brigitte BOURGUIGNON ont annoncé l’octroi de nouveaux financements pour la formation continue de :
- 1 000 salariés supplémentaires au métier d’aide-soignant ;
- 1 110 salariés supplémentaires au métier d’accompagnement éducatif et social.

Ces 2110 formations supplémentaires, prévues sur 2021 et 2022, représentent une enveloppe globale de 92 millions d’euros issue du plan France Relance, dont 78 millions d’euros au titre de la promotion par alternance.

Par ailleurs, les référentiels aide-soignant et accompagnant éducatif et social ont été revus pour créer les conditions opérationnelles du développement de l’apprentissage. Ils seront présentés en Commissions professionnelles consultatives (CPC) en avril prochain, puis diffusés à l’ensemble des acteurs. Ces référentiels présenteront toutes les souplesses nécessaires pour organiser différemment l’alternance entre périodes de stage et formation.

Enfin, les ministres ont rappelé l’importance de revaloriser les services d’aide et d’accompagnement à domicile, particulièrement en ce qui concerne les salaires conventionnels infra Smic. Des discussions sont engagées avec les partenaires sociaux de cette branche ainsi qu’avec l’Assemblée des départements de France (ADF) pour garantir ces revalorisations et notamment la mise en œuvre de l’avenant 43 à la convention collective de la branche de l’aide à domicile.

Un bilan a également été dressé des dernières mesures prises en faveur de ce secteur :
- La campagne « Un métier pour nous » a notamment permis de satisfaire près de 16300 offres d’emploi en EHPAD et 34000 à domicile, soit 80% des offres mises en ligne ;
- Plus de 5000 formations courtes d’appui au métier d’aide-soignant ont été proposées par l’Etat et déjà près de 2500 demandes de formation ont été exprimées ;
- L’appel à projet pour constituer des plateformes départementales des métiers de l’autonomie a recueilli plus de 60 candidatures dont 22 émanant de conseils départementaux.

Pour Elisabeth BORNE : « En première ligne dans la crise sanitaire, les salarié(e)s des secteurs sanitaires et médico-sociaux doivent être accompagné(e)s à la hauteur de l’investissement qui a été le leur pour nos concitoyens. Il est important de pouvoir leur faire bénéficier, grâce au dispositif de formation par alternance et aux moyens financiers mobilisés dans le cadre de France Relance, d’une réelle montée en compétences et d’un parcours professionnel évolutif. »

Pour Brigitte BOURGUIGNON  : « Le plan d’action pour les métiers du grand âge et de l’autonomie est la pierre angulaire de mon action ministérielle. L’attractivité de ces emplois est un enjeu crucial pour répondre au souhait de nos concitoyens de mieux vivre et vieillir à domicile. L’ensemble des actions présentées y contribuent avec le soutien du plan France Relance.  »


docx CP - Le développement des formations dans les champs sanitaires et médico- (...) Téléchargement (29.6 ko)
pdf CP - Le développement des formations dans les champs sanitaires et médico- (...) Téléchargement (484 ko)