Communiqué | Les Chantiers de France pour rebâtir Notre-Dame de Paris

Muriel PENICAUD, ministre du Travail, Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et Franck RIESTER, ministre de la Culture ont lancé les Chantiers de France avec les représentants des filières formant aux métiers nécessaires à la reconstruction de Notre-Dame de Paris.

Ils ont ainsi réuni au ministère du Travail :
- M. Michel GUISEMBERT, Président du Comité français des olympiades des métiers
- M. Patrick LIEBUS, Président de la CAPEB
- M. Roland GRIMAULT, Directeur de l’Union Nationale des MFR
- M. Bernard STALTER, Président de la CMA France
- M. Jean-Claude BELLANGER, Secrétaire général des Compagnons du devoir
- M. Christian FORESTIER, Président du COET-MOF
- M. Frédéric LETOFFÉ, Fédération Française du Bâtiment
- M. Jean-Christophe REPON, Président de CCCA BTP
- M. François ASSELIN, Directeur de Asselin SAS qui a construit l’Hermione et Président de la CPME

Les ministres se félicitent que les compétences, les savoir-faire et les techniques nécessaires pour reconstruire Notre-Dame soient disponibles, ayant été transmises de génération en génération.
Ils rappellent que la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 a levé tous les freins réglementaires et financiers pour permettre le décollage de l’apprentissage et ainsi répondre aux nouveaux défis. Ils saluent l’engagement de tous les professionnels, et de plusieurs régions qui ont décidé d’être partie-prenantes de cette démarche.

Annoncés par le Président de la République, les Chantiers de France vont regrouper les centres de formation des apprentis et les lycées professionnels formant aux métiers de la construction et aux métiers d’art dans toute la France pour rebâtir la cathédrale et, au-delà, pour participer à la rénovation du patrimoine partout sur le territoire. Leur objectif est double : tenir le délai de reconstruction de cinq ans et permettre à tous les jeunes désirant s’engager dans ce formidable défi collectif d’apprendre un métier en adéquation avec les besoins exprimés : charpentiers, maçons, tailleurs de pierre, couvreurs, vitraillistes, peintres décorateurs, facteurs d’orgue, sculpteurs …

Cette mobilisation de la Nation permettra la juste reconnaissance de ces métiers peu connus des Français et parfois dénigrés alors même qu’ils sont le fruit d’une tradition et en même temps des voies d’avenir.

Contacts presse
01 49 55 32 21 / sec.presse.travail[@]cab.travail.gouv.fr
01 55 55 30 10 / spresse[@]education.gouv.fr
01 40 15 83 31/ service-presse[@]culture.gouv.fr