Vidéo | Future bouchère, tapissière, coiffeur ou mécanicien moto, ils expliquent leur choix.

A l’occasion de la semaine nationale de l’apprentissage dans l’Artisanat, le ministère du Travail vous propose les portraits de futurs artisans qui ont choisi la voie d’excellence de l’apprentissage pour apprendre leur métier. Ils vous expliquent pourquoi.



"Une fille en boucherie, c’est pas commun" Lou est pourtant bien en CAP Boucherie au CFA de Joué-les-Tours. Elle ne savait pas trop ce qu’elle aurait fait au lycée, mais elle savait ce qu’elle voulait faire dans la vie. En apprentissage, elle relève chaque jour des challenges. Et elle apprend son métier.
L’artisan lui explique et lui réexplique au besoin. Après le CAP, elle voudrait poursuivre en Bac Pro. Et un jour peut-être, elle ouvrira son propre commerce !



C’est grâce à un stage de 3ème que Romane a découvert le métier de tapissier d’ameublement. Elle est à présent en 2ème année de CAP Tapisserie au CFA de Joué-les-Tours. Elle a choisi sa voie, l’apprentissage, pour acquérir les techniques plus rapidement et plus précisément. Elle a aussi pu choisir son entreprise. Celle-ci travaille de manière traditionnelle. Et ça, ça lui plaît.



Il a constamment les mains dans le métier ! Adrien est apprenti en mécanique moto en 2ème année de CAP au CFA de Joué-les-Tours. Il a choisi cette voie d’excellence pour avoir un pied en entreprise. Au départ, c’est l’histoire d’une passion que son grand-père lui a transmise. Il a découvert un métier dans lequel il faut être appliqué, soigneux, rigoureux. Autant de paramètres qui lui plaisent vraiment.



"Ce que je fais sur le campus, je le fais en entreprise" Et réciproquement ! Ahmed est en brevet professionnel Coiffure. Après ses études, il a envie de devenir formateur pour partager son expérience. Ce qui est sûr, c’est qu’il aura du travail. Il s’est déjà fait de nombreux contacts durant sa formation !