Transitions collectives : 98 réponses à l’appel à manifestation d’intérêt

Co-construit avec les partenaires sociaux, le dispositif « Transitions collectives » vise à faciliter les reconversions professionnelles des salariés dont les emplois sont fragilisés afin qu’ils se positionnent vers des métiers porteurs localement.
Lancé à l’issue de la deuxième conférence du dialogue social, l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) avait pour but d’identifier les territoires pilotes pour le déploiement du dispositif « Transitions collectives ».

Les projets reçus font état d’un dynamisme partenarial et d’une volonté de « faire ensemble » au sein des territoires.

Parmi les 98 projets reçus, 9 projets sont d’envergure nationale ou interrégionale et 46 sont ciblés sur les « Territoires d’industrie ».

pdf Téléchargez la synthèse de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) Transitions (...) Téléchargement (1.2 Mo)

Objectifs :
- Anticiper une restructuration en favorisant la mobilité professionnelle, en particulier intersectorielle, et les reconversions à l’échelle d’un territoire.
- Permettre aux salariés d’être accompagnés pour se reconvertir de manière sereine, préparée et assumée.

Applicable depuis le 15 janvier 2021, ce dispositif permet aux salariés d’accéder à une formation certifiante ou à une validation d’acquis vers le métier porteur de leur choix, en conservant leur rémunération et leur contrat de travail.

Dans le cadre du Plan de relance, le Gouvernement y consacre 500 millions d’euros et prend en charge partiellement ou totalement le parcours de reconversion du salarié (rémunération et coût de la formation) selon la taille de l’entreprise :
- 100% pour les entreprises de moins de 300 salariés ;
- 75% pour les entreprises de 300 à 1000 salariés ;
- 40% pour les entreprises de plus de 1000 salariés.

Ce dispositif sera déployé au plus près du terrain, il reposera sur des entreprises présentes dans un même bassin d’emploi et sera piloté par les Direccte en lien avec les associations Transitions Pro.

En savoir +