Sensibilisation | Chutes de hauteur, pas droit à l’erreur

Le ministère du Travail, l’OPPBTP, la CNAM, la CNRACL et la MSA s’associent pour sensibiliser les professionnels et les particuliers aux risques du travail en hauteur. Voici quelques conseils pratiques, accessibles sur le site chutesdehauteur.com

JPEG - 180 ko
J’anticipe l’organisation de mon chantier

Quelle que soit l’intervention :

Longue ou ponctuelle, nouveau chantier ou rénovation.

  • Évaluer les risques
  • Analyser le mode opératoire
  • Détailler l’implantation des sécurités périphériques
  • Mettre l’accent sur les points critiques du chantier
Je choisis les bons équipements

Selon la nature du travail et la hauteur à laquelle vous intervenez.

  • S’assurer que l’équipement est adapté à l’intervention
  • Privilégier les mesures de protection collective : garde-corps provisoires, plates-formes élévatrices mobiles de personnel, échafaudages.
  • En cas d’impossibilité technique de recourir à des mesures de protection collective, utilisez des équipements de protection individuelle (systèmes d’arrêt de chutes).
Je me forme, j’informe et je forme mes salariés

Transmettre l’information à tous ceux qui interviennent sur le chantier est essentiel.

  • Présenter le chantier à vos salariés : procédure de travail et organisation.
  • Maitriser et se protéger des risques de chutes de hauteur (informations réglementaires).
  • S’assurer que les opérateurs sont formés à l’utilisation des équipements de travail et de protection.
  • Contacter vos organismes de formation (OPCA) : Constructys : organisme de formation des salariés du bâtiment, FAFCEA (Fonds d’Assurance Formation des Chefs d’Entreprises Artisanales) : organisme de formation des artisans chefs d’entreprises
  • Rappeler les consignes de sécurité à respecter et s’assurer qu’elles sont comprises.