Référent handicap en CFA | Visite ministérielle à l’Institut des métiers et de l’artisanat de Seine-et-Marne

Au CFA de l’Institut des métiers et de l’artisanat de Seine-et-Marne, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et Patrick Toulmet,Délégué interministériel au développement de l’apprentissage dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, ont rencontré les élèves et leur référente handicap.


La loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 a créé l’obligation pour les Centre de formation des apprentis (CFA) de nommer un référent handicap, afin de développer l’apprentissage des jeunes en situation de handicap et leur permettre d’accéder ensuite à un emploi.


L’Institut des métiers et de l’artisanat de Seine-et-Marne accompagne 55 jeunes apprentis en situation de handicaps, répartis dans les neuf pôles de formation (alimentation, industrie, commerce et vente, coiffure et esthétique, entrepreneuriat). Leur référente est Bérengère Dietrich, ici en discussion avec Muriel Pénicaud, ministre du Travail.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et Patrick Toulmet, Délégué interministériel au développement de l’apprentissage dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville leur ont rendu visite à l’Institut des Métiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne, le 29 janvier 2019.

Crédits photo : Ministères sociaux/ DICOM/ Sipa Press