Rapport pour renforcer le modèle français de conciliation entre vie des enfants, vie des parents et vie des entreprises

Rapport Damon-Heydemann

Dans le cadre de la Conférence des familles, Christel Heydemann, présidente de Schneider Electric France et Julien Damon, conseiller scientifique de l’École nationale supérieure de sécurité sociale, ont remis le 6 octobre 2021 à Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles, le rapport pour renforcer le modèle français de conciliation entre vie des enfants, vie des parents et vie des entreprises.

Le recours massif au télétravail pendant la crise sanitaire a exacerbé la question de la conciliation de la vie personnelle et professionnelle. Aujourd’hui près de 85% des jeunes parents estiment manquer de temps et souhaiteraient bénéficier de congés spécifiques pour s’occuper de leur(s) enfant(s). Ce défi, réel pour toutes les familles, est encore plus important pour les familles monoparentales.

Dans ce contexte, Christel Heydemann et Julien Damon ont reçu pour mission le 4 mars 2021 de :
- Réaliser un état des lieux en matière de conciliation des temps dans le milieu professionnel et formuler de nouvelles propositions dont les partenaires sociaux pourront se saisir afin de mieux prendre en compte la question de la parentalité en entreprise ;
- Formuler des propositions d’évolutions du congé parental aujourd’hui peu utilisé et mal perçu par les entreprises et identifier l’impact de ces évolutions sur la politique des modes d’accueil de la petite enfance.

pdf Télécharger le rapport Damon-Heydemann Téléchargement (1.9 Mo)

Mieux concilier responsabilités familiales et carrières professionnelles compte désormais parmi les dimensions importantes de la qualité de vie au travail et de la performance économique et sociale des entreprises, dont celles-ci ont tout intérêt à se saisir pleinement. .

Parmi les propositions du rapport
- Renforcer le cadre du dialogue social sur les sujets de conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle.
-  Produire des guides pratiques adaptés pour informer les employeurs public et privés et les salariés sur les outils existants et former les managers afin qu’ils disposent des compétences nécessaires en matière de conciliation entre vie personnelle et professionnelle.
- Progresser par l’exemplarité pour faire évoluer les mentalités : les bonnes pratiques ne se décrètent pas, elles se vivent. Il revient à chacun de les mettre en place, tant au sein de l’État que dans les entreprises. Plus encore, il revient aux dirigeants, publics comme privés, de grands groupes comme de TPE, de donner l’exemple, en prenant pleinement leurs congés paternité et maternité, mais également en mettant en œuvre concrètement et à leur niveau, les leviers de conciliation entre vie personnelle et professionnelle.

Rapport pour renforcer le modèle français de conciliation entre vies familiale et professionnelle

BON À SAVOIR

Depuis le 1er juillet 2021, la durée du congé de paternité et d’accueil de l’enfant est doublée : en prenant en compte le congé de naissance de 3 jours rémunéré par l’employeur, la durée totale du congé paternité s’élève à 28 jours contre 14 jours auparavant. En cas de naissances multiples, la durée est portée à 35 jours contre 21 auparavant. L’allongement du congé de paternité et d’accueil de l’enfant a vocation à bénéficier au père de l’enfant ou à la personne qui partage la vie de la mère, quelle que soit sa situation familiale. Le congé d’adoption est également allongé à 16 semaines. En savoir plus sur le congé paternité.
Le congé de paternité est bénéfique à l’ensemble de la famille :
- Il participe à la création de liens d’attachement durables entre le second parent et l’enfant et ainsi à accompagner le développement de l’enfant. Il permet également d’apporter un soutien à la mère et de garantir la protection de sa santé et celle de l’enfant. Pendant cette période où la mère et l’enfant peuvent être vulnérables, la présence du second parent permet d’apporter un soutien essentiel.
- Le fractionnement du congé paternité en deux ou trois périodes permet une meilleure conciliation de la vie personnelle avec la vie professionnelle, en particulier pour les travailleurs indépendants. Il garantit également une plus grande souplesse.
- Le congé paternité contribue à l’égalité entre les hommes et les femmes, en incitant à un rééquilibrage des tâches domestiques et surtout parentales et en réduisant les inégalités de carrières professionnelles entre les femmes et les hommes.