Mon Compte Formation | 2 ans après son lancement : quelles perspectives ?

Démocratisation de l’accès à la formation professionnelle

Lancés en novembre 2019 dans le cadre de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, l’application et le site « Mon Compte Formation » ont modifié et facilité l’accès à la formation professionnelle en France, aussi bien pour les usagers que pour les acteurs du secteur.
Depuis deux ans, les Français bénéficient ainsi d’un droit individuel à la formation sans intermédiaire et ils s’en sont saisis : deux millions de dossiers de formation ont ainsi été acceptés sur Mon Compte Formation entre novembre 2019 et le premier semestre 2021.

Depuis 2015, le compte personnel de formation (CPF) permet d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. Il a une vocation universelle et s’adresse à tous les actifs.

Depuis le 1er janvier 2019, dans le cadre de la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel, le CPF est crédité en euros et non plus en heures.

Il est un outil essentiel qui permet à chaque actif de bâtir son projet professionnel en étant mieux orienté et mieux formé, pour sécuriser son parcours professionnel.
Il est un outil au service des compétences dans les entreprises, dans les changements et les transformations qu’elles rencontrent, notamment celles liées aux transitions écologiques et numériques.

Développée et gérée par la Caisse des Dépôts, « Mon Compte Formation  » est la plateforme publique de services numériques qui permet à chaque actif de devenir acteur de son parcours professionnel : simple d’utilisation, elle répertorie en un point unique les formations certifiantes ainsi que leurs tarifs.

Grâce à Mon Compte Formation (application mobile ou site internet), les actifs peuvent  :

  • consulter le compteur de leurs droits à la formation acquis au titre du compte personnel de formation ;
  • rechercher une formation certifiante dans le catalogue à jour ;
  • s’inscrire à la formation choisie ;
  • payer la formation par carte bancaire ;
  • demander un abondement à Pôle emploi ou à leur entreprise ;
  • évaluer la formation suivie.
Quelques chiffres au 30 septembre 2021 :
- 4,6 millions de dossiers de formation on été financés par le CPF de 2015 à la fin du premier semestre 2021, dont 2,1 millions depuis l’ouverture de Mon Compte Formation.
- 38,8 millions de titulaires d’un compte Compte personnel de formation (CPF) alimenté (secteurs privé et public) ;
- L’application « Mon Compte Formation » a été téléchargée 3,5 millions de fois.

Mon Compte Formation propose un catalogue de formation avec :
- 23 615 organismes de formation enregistrés ;
- 358 260 formations différentes proposées ;
- 5 918 certifications proposées.

Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a réuni jeudi 28 octobre 2021, les opérateurs de l’État impliqués dans la gestion de « Mon Compte Formation », les acteurs de la formation professionnelle, des représentants des régions et des partenaires sociaux, des entreprises pour revenir sur deux ans de mise en œuvre de « Mon Compte Formation » et dessiner les perspectives d’évolution, dans une démarche d’amélioration continue du dispositif.

Feuille de route et perspectives de Mon Compte Formation

Afin que le compte personnel de formation continue d’apporter un plus tangible dans le parcours professionnel des actifs tout en répondant aux besoins en compétences des entreprises et de notre économie, plusieurs actions coordonnées et simultanées doivent être mises en œuvre, dont certaines sont d’ores et déjà lancées.

Amplification de l’engagement des entreprises aux côtés de leurs salariés
Par la co-construction - au travers du dialogue social - entre salariés et employeurs, sur des objectifs partagés, le CPF doit permettre de développer l’employabilité du salarié et de répondre aux besoins de l’entreprise. C’est une logique gagnant- gagnant.

Investir dans la formation de ses salariés, c’est préparer l’avenir en adaptant les qualifications des salariés aux métiers de demain, et c’est investir dans la performance économique et sociale de son entreprise.

Plusieurs axes doivent ainsi être développés pour mettre le CPF au cœur des plans de développement des compétences des salariés :

  • Faire en sorte que les branches élaborent des accords de cofinancement autour du CPF. Par exemple, Ocapiat propose deux types d’abondements : l’un au profit des salariés de TPE et PME de moins de 50 salariés ; l’autre destiné aux salariés du secteur alimentaire.
  • Élargir l’offre de service à destination des entreprises :
    • en leur donnant accès au système d’abondement automatisé réalisé par la Caisse des dépôts qui leur permet de gérer des formations collectives, sur le modèle de ce qui est déjà fait avec les régions et les Opco ;
    • et en permettant aux entreprises d’abonder un projet de formation individuel d’un salarié directement dans l’application Mon Compte Formation.

Renforcement du contrôle de la qualité des certifications professionnelles
Dans le cadre de sa mission de régulation de la qualité des certifications professionnelles, France compétences s’est vu confier (dans le cadre de la loi du 5 septembre 2018, renforcée par le décret n°2021-389 du 2 avril 2021) un pouvoir de contrôle auprès des organismes certificateurs, afin de s’assurer auprès des usagers que leur obtention constitue un véritable levier pour sécuriser leur parcours professionnel et s’insérer durablement dans l’emploi. C’est d’ailleurs pour répondre à ce même objectif – monter en compétences via des certifications reconnues sur le marché du travail – que l’accès au CPF est restreint aux formations certifiantes.
France compétences et la Caisse des Dépôts vont encore intensifier leurs contrôles sur les certifications en 2022.

Régulation de l’accès des organismes de formation à Mon Compte Formation
À compter du 1er janvier 2022, l’obligation pour les organismes de formation, de disposer de la certification Qualiopi va renforcer significativement la garantie de qualité des organismes de formation qui seront répertoriés sur Mon Compte Formation.
Tous ceux qui proposent leurs services aux usagers du CPF devront respecter les 7 critères et les 32 indicateurs de ce référentiel national qualité plus exigeant. En savoir plus sur Qualiopi.

Sanction des phénomènes de fraude et de démarchage abusif
La fraude, est sanctionnée pénalement, des poursuites sont systématiquement engagées. La Caisse des dépôts a développé les coopérations nécessaires avec les différents acteurs indispensables dans cette lutte, comme la DGCCRF, la DGFIP, les parquets et les services de police.

Concernant les envois de mél, SMS, appels intrusifs pour les usagers, une plateforme de signalement est notamment mise à disposition des usagers.

Amélioration de l’accompagnement des actifs pour réfléchir à une évolution/reconversion professionnelle et en conséquence pour choisir une formation adaptée

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est un service gratuit et confidentiel, accessible à tous les actifs. C’est un levier essentiel pour bien et mieux mobiliser son compte personnel de formation.

La nouvelle version du site Mon Compte Formation (disponible début novembre 2021), valorisera le rôle du conseiller en évolution professionnelle.


POUR COMPLÉTER VOTRE LECTURE
- Accès à Mon Compte Formation
- Le compte personnel de formation en 2020
- La montée en charge du nouveau Compte personnel de formation (CPF) : quels impacts sur la demande de formation ?
- Le recours au Compte personnel de formation par les salariés du secteur privé : quelles évolutions entre 2019 et 2020 ?