En images | Visite de la Station F avec la Première ministre de Norvège

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a présenté à Erna Solberg, Première ministre de Norvège, la Station F, plus grand campus de start-ups au monde, mardi 27 février. Elles ont été accueillies par son créateur, Xavier Niel, avant d’échanger avec des entreprises norvégiennes et de jeunes pousses françaises.

PNG - 528.4 ko

La Station F rassemble un écosystème entrepreunarial, exemplaire de la volonté de la France de développer ses startups à l’international pour créer des emplois.

L’innovation au programme des échanges

C’est ici, dans le XIIIème arrondissement de Paris que la ministre du Travail, Muriel Pénicaud et la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, ont échangé avec des responsables d’entreprises norvégiennes, à l’image de Leboncoin ou No Isolation, l’incubateur de start-up norvégiennes, MESH et des représentants de la chambre de commerce franco-norvégienne, ainsi qu’OpenClassRoom.

Muriel Pénicaud a, par la suite, présenté à la Première ministre norvégienne des startups engagées dans des projets de société ambitieux :

  • l’éducation pour tous avec l’application Klassroomqui facilite la communication entre les parents et les professeurs au sujet des enfants,
  • la lutte contre la fracture numérique avec Konexioqui permet aux personnes défavorisées, notamment aux réfugiés de rester connecter,
  • les échanges entre professionnels de la santé et les patients pour le bien-être physique et psychologique, avec Feeli qui donne des conseils médicaux via une messagerie instantanée.

La Norvège, une source d’inspiration

Avec la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, Muriel Pénicaud a travaillé autour de l’innovation et de la nécessité d’avoir une stratégie nationale et européenne en la matière, sur la parité et l’égalité salariale (voir encadré) et la lutte contre le chômage. La Norvège compte en effet un taux de chômage de 4%. S’il ne s’agit pas d’importer ce qui se passe ailleurs, Muriel Pénicaud souhaite s’inspirer de ce qui marche. En ce sens, la Norvège est une source d’inspiration.

La Norvège, un pays exemplaire pour la parité
La Norvège est exemplaire en matière de parité et d’égalité salariale. La différence de rémunération entre les hommes et les femmes (sans facteurs explicatifs) est aujourd’hui de 13% en Norvège contre 25% en France. Le pays est par ailleurs engagé dans la réduction du nombre d’emplois à temps partiel, essentiellement occupés par des femmes.