Emploi et handicap | 5 leviers pour créer 40 000 emplois dans les entreprises adaptées d’ici 2022

Depuis le 1er janvier 2019, les Entreprises adaptées se réforment pour que 80 000 personnes handicapées puissent bénéficier de leur savoir-faire inclusif d’ici 2022 (contre 40 000 en 2018). Ce changement d’échelle mobilise 5 leviers.

Une charte d’engagement pour la création de 40 000 emplois
Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, assistaient mardi 28 mai à la signature par des représentants des entreprises ordinaires d’une charte d’engagement pour la création de 40 000 emplois supplémentaires de personnes en situation de handicap par les Entreprises Adaptées. La signature se déroulait au Salon handicap emploi et achats responsables, en présence des associations du secteur adapté et protégé (UNEA, APF, etc.).

pdf Entreprises adaptées | Cap vers l’entreprise inclusive Téléchargement (189.6 ko)

1- L’augmentation et la modulation des compensations attribuées par l’État, en fonction de l’âge du salarié handicapé, afin de mieux accompagner les déroulements de carrière au sein de l’entreprise adaptée.
En 2019, plus 1 000 aides compensatoires au poste, pour un montant annuel unitaire de :
• 15 400 € pour les salariés de moins de 50 ans ;
• 15 600 € pour les salariés de 50 à 55 ans ;
• 16 000 € pour les salariés de 56 ans et plus.


2- La rénovation du dispositif de mise à disposition aux entreprises hors EA facilitant la co-construction des projets professionnels en lien avec l’entreprise utilisatrice.
En 2019 : 1 200 aides compensatoires à l’accompagnement pour un montant annuel unitaire de 4 100 €.


3- L’émergence d’une nouvelle forme d’emploi, le CDD Tremplin (expérimentation en cours jusqu’à fin 2022)  : elle offre à des travailleurs handicapés au sein d’EA volontaires, au cours d’un CDD spécifique (24 mois maximum), la possibilité de multiplier les expériences professionnelles et d’accéder à des formations (qualifiantes ou pré-qualifiantes), dans le cadre d’un accompagnement individualisé renforcé, leur permettant la construction d’un projet professionnel vers un autre employeur.
En 2019 : 2 900 compensations au poste pour un montant annuel unitaire de 10 520 €.


4- La mise en œuvre de nouvelles formes d’entreprises adaptées (à compter du 2ème semestre 2019) à travers le lancement des expérimentations Entreprise adaptée de travail temporaire (EATT) et Entreprise adaptée pro-inclusive.
En 2019 : près de 400 compensations réparties entre l’accompagnement pour un montant annuel unitaire de 4 472 € pour l’EATT et l’aide liées au poste pour un montant de 11 980 € pour l’EA pro-inclusive.


5- La mise en place de nouvelles modalités de valorisation des achats auprès des entreprises adaptées pour les entreprises clientes (à compter du 1er janvier 2020) dans le cadre de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, qui seront incitatives et simplifiées.
L’entreprise cliente pourra déduire de sa contribution 30 % des coûts de main-d’oeuvre issus de la facture de l’entreprise adaptée, dans une limite modulée selon son taux d’emploi de personnes handicapées (plafond égal à 50 % de la contribution due si ce taux est inférieur à 3 % et à 75 % de la contribution due si ce taux est égal ou supérieur à 3 %). Ainsi, l’entreprise qui emploie directement des travailleurs handicapés sera d’autant plus incitée à recourir à la sous-traitance.


(791 entreprises adaptées (EA) mobilisées pour une société du travail plus inclusive, pour tous.
Les EA proposent des services de sous-traitance, fourniture et prestation de service, pour les employeurs privés et publics. Elles sont une des réponses sociales pour l’emploi de travailleurs handicapés. Elles peuvent également proposer du placement et de l’accompagnement aux entreprises souhaitant recruter des salariés en situation de handicap. Elles permettent à des personnes en situation de handicap d’accéder à l’emploi dans des conditions adaptées à leur capacité et les accompagnent dans leur projet professionnel. Elles peuvent être une passerelle vers d’autres employeurs privés et publics.)