Elimination du travail des enfants, du travail forcé, de la traite des êtres humains et de l’esclavage contemporain : lancement de la stratégie nationale d’accélération

Mardi 9 novembre 2021, Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Franck Riester ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, et Adrien Taquet secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles se sont réunis pour le lancement de la stratégie nationale d’accélération pour éliminer le travail des enfants, le travail forcé, la traite des êtres humains et l’esclavage contemporain, en France et dans le monde.

À l’initiative de l’Organisation internationale du Travail (OIT), en collaboration avec le partenariat mondial Alliance 8.7, 2021 est l’année internationale de l’élimination du travail des enfants afin d’encourager la prise de mesures législatives et de dispositions concrètes pour éradiquer le travail des enfants dans le monde.

En avril dernier, les ministres Élisabeth Borne, Franck Riester et Adrien Taquet avaient exprimé au Directeur général de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), Guy Ryder, leur souhait de faire accéder la France au statut de « Pays pionnier » de l’Alliance 8.7, partenariat mondial contre le travail des enfants, le travail forcé, la traite des êtres humains et l’esclavage contemporain. Conformément au cahier des charges internationales des « Pays pionniers », les ministres ont donc lancé la stratégie nationale d’accélération.

Présentée par Anousheh Karvar, Déléguée du Gouvernement français à l’Organisation Internationale du Travail (OIT), la stratégie nationale vise à accélérer et à accentuer encore davantage les actions en faveur de l’éradication du travail forcé, de la traite des êtres humains et du travail des enfants. Elle tire sa force de son processus de co-construction, associant 9 ministères et la MIPROF, les réseaux d’entreprise, les partenaires sociaux, les organisations internationales et européennes, et les associations et ONG.

Quelques données chiffrées
L’Organisation Internationale du Travail (OIT) et l’UNICEF ont constaté une aggravation du travail des enfants à l’échelle mondiale. Aujourd’hui près de 160 millions d’enfants travaillent dans le monde, soit une augmentation de 8,4 millions d’enfants âgés de moins de 15 ans au travail, en quatre ans. Les progrès réalisées les années précédentes auraient pu être ralentis et fragilisées par la crise sanitaire.
Le travail des enfants, le travail forcé et la traite des êtres humains portent atteinte aux droits et à la liberté des individus. Ils ont un impact sur la société de demain, privant les enfants l’accès à l’éducation et les confrontant à un environnement non choisi avec des conditions de travail non adaptés à leur âge.

La stratégie nationale d’accélération présentée par la France propose :
- une association plus étroite de l’Inspection du Travail avec les travaux d’identification précoces conduits par la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF) ;
- la conclusion d’une convention avec les partenaires sociaux pour faire remonter les informations aux entreprises ;
- et le renforcement de la coopération européenne en matière de lutte contre la traite des êtres humains, notamment à travers la mobilisation des services de l’Inspection du Travail et de l’Autorité Européenne du Travail (AET).

pdf Stratégie nationale d’accélération pour éliminer le travail des enfants, le (...) Téléchargement (1.6 Mo)

La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a rappelé le rôle clé que joue la France dans l’atteinte de la cible 8.7, dans lequel s’inscrit cette stratégie, sur son territoire national, dans la commande publique et les chaînes d’approvisionnement des entreprises multinationales, mais également dans sa coopération européenne et internationale.

Qu’est-ce que c’est la cible 8.7 ?

En 2015, les Nations Unies ont adopté les objectifs de développement durable pour 2030. Il y a 17 objectifs et 169 cibles plus spécifiques liées à ces derniers. Les objectifs encouragent le développement économique, social et environnemental. La cible 8.7 cherche à mettre fin au travail des enfants. Elle cherche à éradiquer, à une échéance courte, le travail forcé, la traite des êtres humains et le travail des enfants. L’Alliance 8.7 est un partenariat mondial engagé à atteindre cette cible et est actuellement présidée par la France.

Pour en savoir plus sur l’Alliance 8.7