EDEC | Signature d’un engagement de développement de l’emploi et des compétences avec la filière aéronautique

Afin d’accompagner les entreprises de la filière aéronautique dans leur montée en compétences et la modernisation de leur outil industriel dans un contexte de tension sur l’emploi qualifié et de transition numérique, l’État, la branche et la filière ont décidé d’engager une démarche collective matérialisée par un engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC).

Cet EDEC vise à éclairer les acteurs de la formation et de l’emploi sur les principales évolutions de métiers et de compétences issues de l’Industrie du Futur, et à accompagner les sociétés dans leur politique de recrutement et de formation.
Les actions qui seront mises en œuvre s’articulent en deux axes :
1. Identifier dans la durée les évolutions des métiers et des compétences et les besoins de formation qui en découlent par :

  • l’identification dans la durée des besoins en compétences et l’élaboration des outils pour y répondre ;
  • l’accompagnement des évolutions des compétences par une ingénierie de formation innovante et un renforcement de la coopération de la filière avec les acteurs de la formation professionnelle.

2. Renforcer la structuration de la filière en matière d’emplois et de compétences par :

  • l’accompagnement individuel des PME et équipementiers en matière de gestion des ressources humaines et pour l’accélération de leur transformation vers l’Industrie du Futur ;
  • le renforcement de l’attractivité et le développement de l’alternance dans les PME en collaboration avec les donneurs d’ordres et les organismes de gestion.

Points clés et principaux engagements de l’État et de la filière

  • L’accord cadre a été signé en novembre 2018, pour une durée de trois ans. Sa mise en œuvre permet de concentrer les ressources budgétaires afin d’obtenir un effet de levier en réponse aux enjeux de la filière.
  • Le montant total des actions est estimé à 2 M€, assuré par l’État à concurrence de 0,6 M€ et la branche représentée par l’OPCAIM.
  • La filière s’engage également à augmenter de 50% le nombre d’alternants, sur une période de 5 ans.