Dossier de presse | Index de l’Égalité professionnelle femmes hommes

Point d’étape de son déploiement auprès des entreprises de plus de 250 salariés

L’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes est inscrite dans la loi depuis 1972. Pourtant, à travail de valeur égale, le salaire des femmes reste inférieur de 9 % à celui des hommes. Cet écart s’élève à 25 % tout poste confondu et à 37 % au moment du départ à la retraite. C’est socialement inacceptable, dans un pays qui a placé l’égalité au cœur du pacte républicain. C’est économiquement absurde, car la discrimination fondée sur le genre nuit à la performance économique des entreprises.

pdf Dossier de presse | Index égalité Femmes Hommes entreprises de moins de 250 (...) Téléchargement (359.2 ko)
pdf Index égalité Femmes Hommes | Focus sur les meilleurs notes des (...) Téléchargement (462.5 ko)

"C’est pour mettre un terme à cette situation que le Président de la République a fait de l’égalité entre les femmes et les hommes la grande cause de son quinquennat.
C’est dans ce contexte que la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a créé un Index de l’égalité professionnelle femmes hommes qui met en place – enfin – une obligation de résultats.
J’ai l’honneur de pouvoir faire un premier point d’avancement pour les entreprises de plus de 250 salariés.

Quels sont les principaux enseignements ? Tout d’abord, toutes les entreprises ont des efforts à faire car rares sont celles qui affichent un score de 99 ou 100 qui doit être l’objectif vers lequel tendre. L’Index, avec ses 5 critères, indique ainsi clairement le chemin à suivre pour progresser.

En outre, 17 % des entreprises sont en alerte rouge. Elles doivent prendre des mesures dès cette année pour corriger les inégalités criantes ainsi mises au jour. Enfin, si l’égalité salariale est plutôt respectée dans notre pays, il existe un plafond de verre qui empêche les femmes d’accéder aux plus hautes fonctions.

À partir du 1er mars 2020, l’Index sera déployé pour toutes les entreprises de plus de 50 salariés. La vie de millions de femmes s’en trouvera ainsi améliorée, en termes de perspectives de carrière et de salaire. Nous aurons alors franchi un pas décisif pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans notre pays."

Muriel Pénicaud, ministre du Travail