Réduction des tensions de recrutement

À l’occasion d’un déplacement consacré aux tensions de recrutement, lundi 27 juin, Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion a rencontré les demandeurs d’emploi et les équipes de Pôle emploi de l’agence Paris – Cardinet. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du « Plan de réduction des tensions de recrutement », lancé à l’automne 2021, visant à réduire les difficultés de recrutement des entreprises et amener les demandeurs d’emploi vers les métiers qui recrutent.

En septembre dernier, le Premier ministre avait annoncé un « Plan de réduction des tensions de recrutement », mobilisant près d’1,4 milliard d’euros, ayant pour ambition de répondre aux besoins immédiats des entreprises, en orientant les demandeurs d’emploi et les salariés vers les métiers les plus demandés. Ce plan est actuellement déployé à l’échelle de chaque bassin d’emploi pour répondre au plus près des besoins des entreprises.

Programme d’accompagnement renforcé

Lors de cette rencontre, Pôle emploi a présenté son programme d’accompagnement des demandeurs d’emploi avec pour objectifs de favoriser la reprise d’une activité professionnelle pour les demandeurs d’emploi et permettre aux entreprises de recruter les profils dont ils ont besoin. À cet égard, des actions de remobilisation ont été mises en œuvre par Pôle emploi :
- L’opération #TousMobilisés qui propose des jobs dating, des ateliers de découverte des métiers, des sessions de recrutement, des visites en centre de formation, des informations collectives et des visites d’entreprises.
- L’appli « La bonne compétence pro » qui permet aux entreprises de connaître les personnes récemment formées sur les champs de compétences recherchées.
- Le recrutement par simulation, pour repérer les compétences cognitives, comportementales et techniques des individus, même lorsqu’ils n’ont pas les qualifications sur un métier donné.
- Des périodes d’immersion en entreprise par le biais de stages.
- Des méthodes de constitution de « viviers », avec la composition et l’entretien de groupe de personnes qualifiées pour répondre aux offres d’emploi des métiers donnés.


Bon à savoir
Le plan de réduction des difficultés de recrutement consacré aux demandeurs d’emploi, de longue durée, prévoit une aide à l’embauche de 8 000 € pour toutes les entreprises qui recrutent un demandeur d’emploi de longue durée en contrat de professionnalisation. Une aide exceptionnelle de 1 000 € est versée aux demandeurs d’emplois de longue durée qui bénéficient d’une proposition d’emploi dans une entreprise et sont formés dans le cadre d’une Préparation opérationnelle à l’emploi individuelle.