8 mois au ministère du Travail : point d’étape de Muriel Pénicaud

17 mai 2017 - 17 janvier 2018. Après 8 mois, Muriel Pénicaud a présenté un point d’étape de l’action du ministère du Travail dans son programme de rénovation du modèle social. En 2018, le ministère présentera une loi permettant à chacun d’avoir la liberté de choisir son avenir professionnel, à travers la transformation de l’apprentissage, la formation professionnelle et l’assurance chômage et lancera le grand plan d’investissement dans les compétences.

JPEG - 41.9 ko

8 mois après la présentation du programme de rénovation du modèle social, la réforme du droit du travail a été menée à terme, conformément à l’engagement du Président de la République. Le ministère du Travail a engagé ces chantiers avec une méthode de concertation approfondie, alliant démocratie sociale et démocratie politique. Les ordonnances de réforme du Code du travail sont maintenant opérationnelles, avec l’ambition de renforcer le dialogue social dans les entreprises et dans les branches afin d’apporter davantage de liberté et de protection aux salariés, aux chefs d’entreprises et aux représentants des salariés. Les acteurs du dialogue social et économique dans les entreprises ont désormais tous les leviers pour négocier des règles qui prennent mieux en compte les attentes des salariés comme les besoins des entreprises et dynamiser ainsi la compétitivité, le progrès social et l’emploi.

Les nouvelles libertés, issues de la concertation avec les partenaires sociaux, sont la contrepartie d’une transformation nécessaire des relations entre les acteurs, où la confiance et la responsabilité sont au cœur du dialogue social. Ces valeurs continueront, en 2018, d’animer les réformes qui permettront de moderniser et de consolider notre modèle social.

En 2018, le ministère présentera une loi permettant à chacun d’avoir la liberté de choisir son avenir professionnel, à travers la transformation de l’apprentissage, la formation professionnelle et l’assurance chômage. Le grand plan d’investissement dans les compétences pour 1 million de jeunes et 1 million de demandeurs d’emploi sera engagé opérationnellement. Les équipes du Ministère seront mobilisées sur les politiques et les outils pour une croissance plus inclusive et une meilleure cohésion sociale.