130 000 heures effectuées par des salariés en insertion pour prêter main forte aux EHPAD et aux résidences pour personnes handicapées

Solidarité Inclusive AI

Pour apporter des solutions concrètes aux situations de tension sur les effectifs rencontrées en Ehpad et dans les résidences pour personnes en situation de handicap, le Gouvernement facilite la mise à disposition de salariés en insertion pour assurer les missions non médicales mais essentielles au bon fonctionnement des établissements (nettoyage, portage de repas aux résidents, lingerie, maintenance, etc.).
Dans ce cadre le ministère délégué à l’Insertion propose une solution avec les associations intermédiaires (AI) en facilitant la mise à disposition de leurs personnels et en apportant un soutien financier exceptionnel par un système de bonification pour chaque heure de mise à disposition effectuée par une AI. Cette solution, qui vient en complément de la gamme de solutions mises en place par le ministère délégué à l’Autonomie, a permis de belles réalisations locales avec près de 130 000 heures effectuées pour prêter main forte aux soignants.

Avec un cœur de métier sur l’aide à domicile et à la personne, plus de 50 000 salariés concernés sont ainsi en capacité d’intervenir sur une large variété d’activités permettant de soulager et soutenir le fonctionnement des Ehpad et des résidences pour personnes en situation de handicap : désinfection et entretien des locaux, restauration (cuisine, plonge, portage de repas, etc.), lingerie, etc.

Le résultat ?

À ce jour, près de 130 000 heures ont été effectuées par des femmes et des hommes dans tous ces établissements à travers le pays pour prêter main forte aux soignants :
- en préparant des repas ;
- en organisant les visites des familles ;
- en apportant du soutien aux personnes âgées, à des adultes et des enfants en situation de handicap.

C’est par exemple le cas de Guillaume, d’Émilie et de Samuel qui sont venus en renfort cet hiver à l’Ehpad de Secondigny, durement touché par le virus.
Aux côtés des soignants et des pompiers ils se sont engagés, courageusement et utilement pour préserver la santé des résidents, et insuffler de la vie dans leur quotidien.

Voir le message vidéo de Brigitte Klinkert

Cette initiative en faveur de l’intervention des associations intermédiaires en Ehpad et dans des résidences pour personnes en situation de handicap est à la fois une réponse conjoncturelle à la crise actuelle, et une façon d’évoluer vers un partenariat durable entre ces structures compte tenu de la vocation des AI de préparer la main d’œuvre dont ont besoin ces établissements à plus long terme. Le Plan d’investissement dans les compétences du gouvernement constitue un outil essentiel en ce sens (PIC IAE) pour soutenir par exemple des actions de validation des acquis de l’expérience (VAE) ou d’accès à la qualification.

Détail du dispositif

Les associations intermédiaires (AI) font partie des structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) : elles s’adressent aux personnes qui rencontrent des difficultés d’accès à un emploi en les accompagnant vers un emploi durable.

L’aide s’adresse à toute AI effectuant une mise à disposition auprès d’un Ehpad et auprès des résidences pour personnes en situation de handicap.
L’aide prend la forme d’une bonification de 1,5 € supplémentaire par heure mise à disposition, venant s’ajouter à l’aide au poste allouée par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion soit plus du doublement de l’aide.

L’aide exceptionnelle est ouverte depuis le 1er décembre 2020 et jusqu’au 30 juin 2021.

Les associations intermédiaires concernées peuvent se reporter à cette fiche technique et au tutoriel d’accès à la demande sur le site démarches simplifiées.

Lien de dépôt de la demande d’aide « Solidarité inclusive AI ».

À noter :
Concernant le dispositif dans les résidences recevant des personnes handicapées sont concernés les établissements suivants :

  1. Les résidences pour personnes en situation de handicap : Maisons d’accueil spécialisées (MAS), Foyers d’accueil médicalisés (FAM) et établissements d’accueil médicalisés en tout ou partie pour personnes handicapées (EAM), Foyers occupationnel/foyer de vie, foyers d’accueil polyvalents et établissements d’accueil non médicalisés (EANM) et les Foyers d’hébergement.
  2. Les établissements pour enfants en situation de handicap : Instituts médico-éducatifs (IME), Instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP), Instituts d’éducation motrice (IEM), Établissements pour enfants polyhandicapés - EEAP, Établissements pour jeunes déficients sensoriels, Établissements d’accueil temporaire, jardins d’enfants, foyers d’hébergement et les établissements expérimentaux pour enfants et adolescents handicapés.