Prothésiste dentaire

Données macro

Le prothésiste dentaire peut :

  • être salarié de laboratoire ;
  • employé dans un cabinet dentaire ;
  • installé à son compte.

Il existe en France 4950 laboratoires employant environ 25134 salariés.

Le rôle du prothésiste dentaire :

  • il conçoit, fabrique les prothèses dentaires d’après empreintes (qu’il reçoit du chirurgien-dentiste)
  • il peut intervenir pour d’éventuelles finitions, une fois la prothèse terminée.

Chaque prothèse dentaire nécessite un travail spécifique pour la fabrication proprement dite, de nombreuses techniques doivent donc être maîtrisées (sculpture, modelage, fonte d’alliage, application de poudre de porcelaine et autres techniques selon le type de matériau utilisé : cire, plâtre, alliage dentaire, composite, céramique, résine).

Pour devenir prothésiste dentaire, la formation minimale est un CAP de prothésiste dentaire, éventuellement complétée par un Brevet Professionnel, un Brevet Technique des Métiers (BTM) par la chambre des métiers ou un BTM supérieur.

Les risques du métier

TMS, affections, chutes, charge mentale, fatigue physique, troubles posturaux, surcharge pulmonaire, allergies, brûlures chimiques, vibrations, explosion, risque mécanique, traumatisme, bruit, risque de tétanos.

Statistiques accidents du travail, en 2006 :

  • 25% des accidents sont des plaies liées à l’utilisation des divers instruments ;
  • 22% sont des accidents de plain pied.

Statistiques maladies professionnelles :

Les maladies dominantes chez le prothésiste dentaire :

  • les troubles musculo-squelettiques : 19 cas reconnus en 2007 ;
  • les affections liées à la silice 3 cas en 2007.

Risques liés aux lieux de travail :

Chute : les ateliers sont souvent exigus et encombrés

Principaux risques liés aux tâches :

  • Trouble musculo-squelettique : liés à la fabrication des prothèses (meulage des moules en plâtre, sculpture de la maquette en cire, fabrication des prothèses métalliques : coulage, démoulage, découpe…)
  • Charge mentale
  • Fatigue physique, psychique et visuelle : liées à un travail minutieux prolongé
  • Troubles posturaux

Principaux risques liés aux produits :

  • Surcharge pulmonaire (pneumoconiose) : liée à l’empoussiérage. Elle peut être asymptomatiques ou se compliquer d’insuffisance respiratoire voire de cancer bronchopulmonaire
  • Allergies(eczéma, urticaire, rhinite, asthme) : liées à l’utilisation de résines acrylates ou méthacrylates, de colophane (colles), de certains métaux (nickel, chrome, cobalt, cadmium).
  • Risque de projection et brûlures chimiques des peaux et muqueuses : liées à l’utilisation d’acide fluorhydrique, pour la correction des prothèses en céramiques
  • Risque lié à l’utilisation de Fibres Céramiques Réfractaires

Principaux risques liés aux équipements de travail :

  • Brûlure : liée à l’utilisation de chalumeaux et bec bunsen
  • Vibrations : liées à l’utilisation de meules et scies électriques
  • Explosion : liée à l’éclatement des bouteilles d’acétylèneet de propane
  • Risques mécaniques : liés aux organes en mouvement des appareils
  • Traumatisme du membre supérieur
  • Irritation cutanée des mains : travail en milieu humide associé au lavage très fréquent des mains, à l’utilisation d’antiseptiques et de désinfectants et au port de gants
  • Bruit avec risque de surdité professionnelle : utilisation d’outillage à air comprimé nécessitant un compresseur

Autres risques :

  • Infections : risque bactérien, fongique et viral (hépatites A, B et C, VIH, Herpès) : lors de l’empreinte dentaire réalisée en bouche par le chirurgien dentiste, celle-ci est souillée par la salive et peut présenter des traces de sang Risque de tétanos : lié à l’utilisation d’instruments piquants et tranchants.

Les moyens de prévention

Sol antidérapant, éclairage adapté, sachets prédosés, captage des fumées, ventilation, pièces séparées, changements régulier des filtres d’aspiration, vêtements spéciaux de travail, masques anti-poussière de type P3, conditionnement des produits, étiquetage des produits, doigtiers de gants 4H, écran de protection, douche, rince œil, vaccination à jour, travaux d’insonorisation.

Risque de chute et glissade

  • Installer un sol antidérapant, en particulier à l’occasion d’un projet de réaménagement ou de construction de nouveaux locaux
  • Libérer les espaces de circulation

Risques liés à la charge mentale

  • Eclairage adapté du poste de travail
  • Ergonomie du poste de travail

Risques liés aux poussières

  • Préférer des alliages sans béryllium
  • Utilisation de sachets prédosés pour les matériaux pulvérulents
  • Captage de fumées et ventilations des ateliers par des systèmes efficaces et parfaitement entretenus
  • Nettoyage fréquent des locaux
  • Activité dans des pièces séparées, afin de limiter l’étendue des zones à risque
  • Travail sous arrosage pour piéger les poussières
  • Proscrire le balayage et l’utilisation de la soufflette à air comprimé
  • Cabines de sablage étanches et en dépression, pour éviter la dispersion des poussières
  • Renouvellement régulier des abrasifs, sable ou microbilles, pour éviter qu’ils soient trop surchargés par les déchets enlevés
  • Changement régulier des filtres d’aspiration
  • Contrôle du niveau d’empoussièrement par des mesures
  • Port de vêtements spéciaux de travail
  • Port de masques anti-poussière de type P3

Risques liés aux substances allergisantes

  • Capsules pré dosées et scellées avec malaxage et injection automatique en moule fermé pour les résines
  • Conditionnement des produits permettant d’éviter le contact cutané direct lors de l’ouverture/fermeture des bouchons
  • Ventilation et aspiration efficace du poste de travail
  • Information sur les risques pour la peau
  • Etiquetage des produits
  • Port de doigtiers de gants 4H® sous les gants en latex ou vinyle (les gants en latex et en vinyle laissent passer rapidement les acrylates et méthacrylates mais les gants 4H® manquent d’élasticité pour un travail précis)

Risques liés à l’acide fluorhydrique

  • Substituer ou utiliser des quantités les plus faibles possibles
  • Mise en place d’écrans de protection
  • Mise en place d’une douche et rince œil
  • Port de gants néoprène et de protection faciale adaptés
  • Information sur le risque et la conduite à tenir en cas d’exposition

Risque de brûlure

  • Mise en place d’écrans pour éviter les projections
  • Former à la conduite à tenir en cas de brûlure

Risques liés aux vibrations

  • Matériel neuf et régulièrement entretenu

Risques liés aux appareils en mouvement

  • La rotation de la fronde doit être protégée
  • Les parties mobiles sont capotées et le capot relié à un contacteur
  • L’ouverture du capot, asservie, entraîne ainsi l’arrêt automatique de la machine

Risque d’explosion/incendie

  • Ne pas transporter les bouteilles couchées
  • Stockage dans des locaux ventilés
  • Installer des moyens d’extinction en cas d’incendie (extincteurs)

Risque d’irritation cutanée

  • Lavage des mains régulier et séchage minutieux

Risque lié au bruit

  • Réalisation de travaux d’insonorisation (capotage des machines bruyantes, mise en place de cloisons)
  • Port de protections individuelles contre le bruit adaptées

Risque infectieux

  • Désinfection des empreintes systématique et précoce
  • Port de gants avant de toucher des objets pouvant être contaminés
  • Vaccinations à jour (tétanos, hépatites A et B)

Textes applicables

Partie IV du code du travail, notamment :

  • Aération des locaux : R. 4222-10 à R. 4222-17
  • Utilisation des locaux de travail – éclairage : R. 4223-1 à R. 4223-12
  • Utilisation des locaux de travail – ambiance thermique : R. 4223-13 à R. 4223-15
  • Utilisation des locaux de travail – aménagement des postes de travail : R. 4225-1 à R. 4225-7 Agents chimiques dangereux : R.4412-1 à R.4412-58
  • Valeur Limite d’Exposition Professionnelle (fluorure d’hydrogène) : R. 4412-149 à R.4412-151
  • Valeur Limite d’exposition professionnelle silice : R. 4412-154 et R. 4412-155
  • Utilisation des substances cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction : R. 4414-59 à R. 4411-93
  • Prévention du risque biologique : R. 4421-1 à R. 4425-5
  • Travaux exposant les femmes enceintes à des agents chimiques dangereux : D. 4152-10 et D. 4152-11
  • Travaux exposant les jeunes travailleurs à des agents chimiques dangereux : D. 4153-25

Arrêtés

  • Titre professionnel opérateur(trice) en prothèse dentaire : Arrêté du 14 février 2005
  • Contrôle des installations d’aération et d’assainissement des locaux : Arrêtés du 8 et 9 octobre 1987 (JO du 29 octobre 1987) et du 24 décembre 1993 (JO du 29 décembre 1993)
  • Arrêté du 26 octobre 2007 modifiant l’arrêté du 30 juin 2004 modifié établissant la liste des valeurs limites d’exposition professionnelle indicatives en application de l’article R. 232-5-5 du code du travail (fluorure d’hydrogène,

Tableaux des maladies professionnelles

  • Tableau n° 57 des maladies professionnelles
  • Tableaux n° 25, n° 30 et 30bis, n° 33, n° 70bis et 70ter des maladies professionnelles
  • Tableaux n° 10, 37, 61, 66 et 66bis, 70 et 70bis, 82
  • Tableaux n° 32 des maladies professionnelles
  • Tableau n° 69 des maladies professionnelles
  • Tableau n° 95 des maladies professionnelles
  • Tableau n° 42 des maladies professionnelles
  • Tableau n° 76 des maladies professionnelles

Conventions collectives

  • Convention collective nationale des prothésistes dentaires et personnels de laboratoires de prothèses dentaires. Brochure n°3254 du J.O.
  • Convention collective nationale des cabinets dentaires (aides prothésistes dentaires). Brochure n°3255 du J.O.

Autre

  • Recommandations de l’Assurance Maladie - Risques Professionnels : R282 Manutention des bouteilles de gaz
  • Directive 2000/39/CE de la Commission du 8 juin 2000 (JOCE du 16 juin 2000) relatif au VLEP

Pour en savoir plus

CISME

INRS

  • Ateliers de fabrication de prothèses dentaires – guide pratique de ventilation – brochure inrs n° 16 ED 760.13/11/2008

Sources

- Union Nationale Patronale des Prothésistes Dentaires
- Documents pour le Médecin du Travail (inrs) :
- Bérylliose pulmonaire : 104 TR 36
- Dermatoses professionnelles aux résines polyacrylates et polyméthacrylates : 87 TA 63
- L’essentiel des pathologies professionnelles, Ch. GERAUT, ed. ellipse 1995, p. 347-349
- Cahiers de Médecine interprofessionnelle 2006-1, Dr SAWICKI, p. 55
- Annecy santé au travail
- Pathologie toxique professionnelle environnementale, F. Testud, ed. ESKA, 3ème ed.
- Toxicologie industrielle et intoxications professionnelles, R. Lauwerys, ed. Masson, 4ème ed.