Aide soignant

Données macro

L’aide soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien être et à lui faire retrouver, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluri professionnelle, en milieu hospitalier (hôpitaux, cliniques, maisons de retraites) ou extra hospitalier, l’aide soignant participe, dans la mesure de ses compétences, et dans le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne.
Actuellement, 460 000 aides soignant exercent en France.

Les risques du métier

Risques inhérents aux lieux de travail

  • Risques infectieux (ex services de pathologies infectieuses).
  • Risques de chutes liés à la circulation entre les différents étage /dans les salles de bain lors de la toilette du patient.
  • Risques de TMS du fait de la mauvaise conception des locaux lors du transport des patients et difficulté de manutention du fait de locaux exigus.
  • Risques liés aux rayonnements ionisants du fait de la réalisation d’examens radiologiques au lit ou de patient en traitement de curiethérapie.

Principaux risques inhérents aux tâches

  • Risques infectieux lors des soins (risque d’accident exposant au sang, lors des interventions auprès des patients contagieux…), lors du contact avec du linge potentiellement contaminé, lors du contact avec les déchets d’activités de soins (DASRI).
  • Risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) lors de la manipulation des patients (habillage, déshabillage, transport des chariots…) en particulier des lombalgies.

Risques psychosociaux :

  • Actes violents du patient envers le soignant.
  • Charge mentale du au contact permanent à la maladie et à la mort.
  • Stress, surcharge de travail et burn out.

Risques inhérents aux produits

  • Risques liés à l’utilisation de produits chimiques désinfectants et de nettoyage.

Risques inhérents aux équipements de travail

Les moyens de prévention

Rappel important : La prévention doit toujours obéir à la logique suivante :

- 1° suppression du risque (substitution d’un produit …)

- 2° évaluation du risque non supprimable (document unique d’évaluation)

- 3° protection collective (captage des polluants, protecteur sur machine…)

- 4° protection individuelle (quand la protection collective est impossible, insuffisante ou dans l’attente de son installation).
Dans tous les cas, l’information et la formation des travailleurs s’imposent.

pdf Les risques et les moyens de prévention Téléchargement (16.7 ko)

Textes applicables

AES

- Note d’information DGS / DH / DRT n°666 du 28 octobre 1996 relative à la conduite à tenir, pour la prophylaxie d’une contamination par le VIH, en cas d’accident avec exposition au sang ou à un autre liquide biologique chez les professionnels de santé.

- Circulaire interministérielle N°N°DGS / RI2 / DHOS / DGT / DSS /2008/91 du 13 mars 2008
relative aux recommandations de prise en charge des personnes exposées à un risque de
transmission du virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

DASRI

Arrêté du 24 novembre 2003 modifié par un arrêté du 6 janvier 2006 relatif aux emballages des déchets d’activités de soins à risques infectieux et assimilés et des pièces anatomiques d’origine humaine.

Risque biologique

Art R 4421-1 et suivants du code du travail.

Risques chimiques

Art R 4411-1 et suivants du code du travail.

Rayonnements ionisants

Art R 4451-1 et suivants du code du travail.

TMS

Art R 4541-1 et suivants du code du travail.

(Recommandation CRAM R 367 (poids en fonction du sexe, de l’inclinaison de la pente, de l’effort de translation)).

EPI

Art R 4321-4 du code du travail.

Risques psychosociaux

Art L 4121-1 du code du travail.

Pour en savoir plus

Site du GERES

CISME

INRS

Cette fiche pratique décrit les masques médicaux (masques de soins, masques chirurgicaux) et les appareils de protection respiratoire jetables. Elle indique dans quel cas il faut utiliser l’un ou l’autre de ces modes de protection individuelle contre les risques infectieux en milieu de soins, que ce soit pour le soignant ou le visiteur.- ED 4136 (2005, 2p.)

  • Gants de protection pour les métiers de la santé
    Au sommaire de cette fiche :
    • les différents types de gants, ainsi que les matériaux utilisés pour leur fabrication
    • l’efficacité des gants vis-à-vis des risques biologiques
    • les bonnes pratiques d’utilisation
    • réglementation, normalisation.
      ED 118 (2004, 4p.)
  • Méthode d’analyse des manutentions manuelles destinée aux établissements et personnels de soins
    La méthode proposée ici est un outil pour conduire la démarche d’analyse des manutentions manuelles en milieu de soins. Elle a pour objectif de repérer les situations de travail mettant en jeu ces manutentions, d’en évaluer les risques et d’orienter vers des solutions de prévention.
    ED 862 (2001, 100p.)