Agent autoroutier

Données macro

C’est être en charge de l’entretien courant du tracé autoroutier et des installations annexes. L’agent autoroutier intervient en plein air, par tous les temps, de jour comme de nuit, sur les installations autoroutières. Pendant les périodes de vacances, il peut être chargé de la sécurité des usagers et de la surveillance des voies de circulation et intervenir en renfort au cours d’actions de sécurité.

Lors d’incident ou d’accident , c’est avoir un rôle déterminant dans la mise en sécurité des usagers en faisant appel aux secours, à la gendarmerie et à la dépanneuse. L’agent autoroutier affiche les panneaux à messages variables (PMV) à bord du véhicule d’intervention pour signaler les chantiers mobiles, les bouchons routiers et les accidents.

Les risques du métiers

Statistiques accidents du travail :

Statistiques maladies professionnelles :

Risques liés aux lieux de travail :

  • Risques d’accident de la circulation : l’agent autoroutier est exposé lors de ses interventions en bordure de voie circulée (bas-côtés, terre-plein central) au cours de l’entretien des installations ou quand il intervient en cas d’incident, panne de véhicule ou accident.

Il peut aussi être soumis à de nombreux risques lors de la signalisation et du balisage d’urgence, ou encore lors de l’enlèvement des obstacles sur la chaussée, les objets issus de véhicules, ou lors du repérage des glissières de sécurité endommagées.

La manœuvre du véhicule d’intervention sur la bande d’arrêt d’urgence dans le cadre des manœuvres de recul est une situation particulièrement dangereuse.

L’agent intervient souvent seul (travail isolé).

Principaux risques liés aux tâches :

  • Risque sanitaire : lors de l’entretien des espaces verts, lors du fauchage, du débroussaillage, ou de l’élagage. Le nettoyage des aires de repos et les abords du tracé lors de la collecte des ordures ou le ramassage des dépouilles animales exposent également à ces risques.
  • Risques de chutes et risques de manutention : lors de la pose ou de la dépose de matériel de signalisation (cônes + panneaux routiers pesant jusqu’à 35 kg) lors de travaux avec emprise sur voie circulée, ou lors d’incident ou accident ainsi que des opérations de sablage, de salage et de déneigement

L’entretien des réseaux de drainage et des clôtures l’amène aussi à effectuer du terrassement et de la maçonnerie.

Principaux risques liés aux produits :

  • Risque chimique : l’agent autoroutier utilise du désherbant ou des produits phytosanitaires lors de l’entretien des espaces verts. L’entretien des locaux sanitaires nécessite l’emploi de substances et de préparations présentant des risques pour la santé.
  • Il peut aussi être amené à utiliser des bombes de peintures pour effectuer des repérages sur la route ou les rambardes.

Principaux liés aux équipements de travail :

  • Risque routier : l’agent autoroutier conduit régulièrement un véhicule transportant le matériel de signalisation (léger, poids lourd) ou des équipements de travail (épareuse, faucheuse, tractopelle, mini-engins) pour l’entretien du réseau

Il emploie des outils portatifs (débroussailleuse, tronçonneuse) et en assure l’entretien courant.

Autres risques :

La chute de plain-pied est omniprésente lors de l’ensemble de ces déplacements et de ces interventions.

Les moyens de prévention

pdf Les risques et les moyens de prévention Téléchargement (53.8 ko)

Textes applicables

Partie IV du code du travail, notamment :

  • pour la prévention contre les risques chimiques R. 4412-1 à R. 4412-75
  • pour les risques de manutention des charges R. 4541-1 à R. 4541-11
  • pour la prévention contre les risques biologiques R. 4421-1 à R. 4422-1
  • pour le risque incendie/explosion : articles R. 4227-42 à R.R. 4227-57
  • pour les machines neuves : article R. 4311-4 et son annexe I
  • pour les machines mises en services avant le 01 janvier 1993 : R. 4324-1 à R. 4324-23
  • R 372 Modifiée : Utilisation des engins de chantier ;

Pour en savoir plus

Fiche métier « Agent entretien autoroutier » et « Agent sécurité autoroutier » des fiches médico-professionnelles du FORSAPRE (forsapre.com) : cette fiche décrit l’activité, les nuisances et les moyens de prévention dans la profession. Elle contient des informations sur la surveillance médicale des salariés

INRS :

  • ED 96 : Conduite d’engins en sécurité « Le CACES ».

Sources

Fiche médico. - professionnelle du FORSAPRE (forsapre.com)