Colloque : "Les mains-d’œuvre en guerre, 1914-1918"

Un colloque international, intitulé « Les mains-d’œuvre en guerre, 1914-1918 », s’est tenu à Paris, du 18 au 19 mai 2015, au ministère des affaires sociales.

Qu’elles aient participé directement (dans les établissements privés ou publics travaillant pour la Défense nationale), ou indirectement (économie civile, agriculture, travail à domicile) à l’effort de guerre, les mains-d’œuvre ont été étudiées dans leur diversité en croisant plusieurs angles : territorial (local, national et international), genre et statut (droits et devoirs).
Il s’agit de décrypter le contenu des catégories administratives utilisées : main-d’œuvre civile (dont les réfugiés), féminine, mobilisée ou militaire, coloniale, étrangère, « exotique », mutilée, agricole et prisonnière, et de comprendre les enjeux politiques de cette hétérogénéité.

Les mains-d’œuvre sont également été replacées dans leur contexte local, économique et social, au travail ; leurs conditions de vie, leurs sociabilités et leur rapport à la nation en guerre seront appréhendés en tenant compte des situations induites par le conflit. Une globalisation de l’étude a permis d’approcher les recompositions sociales et les agencements des activités économiques sur l’ensemble du territoire.

Le colloque est organisé par le CHATEFP, avec le soutien du ministère du Travail, de l’Emploi et du Dialogue social, de l’IDHES Nanterre, du CERMES3 et de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale.
Pour le comité de pilotage : Cheikh Lo (CHATEFP), Isabelle Lespinet-Moret (UPOL, IDHES), Laure Machu (UPOL, IDHES) et Vincent Viet (Cermes3).

Contact : comité.histoire@travail.gouv.fr