11 septembre 2012
agrandir la taille du texte diminuer la taille du texte envoyer cette page imprimer cette page
  • twitter
  • Facebook
  • Google
  • Googlebuzz
  • Live
  • Del.icio.us
  • technorati
  • viadeo
  • Yahoo! Bookmarks
  • Myspace

Devenir inspecteur du travail

Les inspecteurs du travail sont des fonctionnaires de l’État (catégorie A) au cœur des enjeux sociaux et professionnels de l’entreprise. Acteurs du monde du travail, ils concourent à l’amélioration des conditions de travail, de la santé au travail et des relations professionnelles, et veillent au respect du droit du travail.

Les inspecteurs du travail dépendent du Ministère du Travail et exercent leur fonction dans les services déconcentrés du ministère, les Directions Régionales de l’Entreprise, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi, DIRECCTE
Intervenant directement dans les entreprises, ils effectuent un travail de terrain caractérisé par de multiples contacts et déplacements sur les lieux de travail. Ils ont à la fois une mission de contrôle, de prévention et de conseil, indissociables.

Quatre missions essentielles

  1. Contrôler l’application de la législation (code du travail, conventions et accords collectifs…) dans tous ses aspects : santé et sécurité au travail, fonctionnement des institutions représentatives du personnel (comité d’entreprise, délégués du personnel…), droit syndical, durée du travail, contrat de travail, travail illégal, licenciements…
  2. Conseiller et informer les employeurs, les salariés et les représentants du personnel sur leurs droits et obligations, et sur la législation du travail en général.
  3. Faire remonter à l’administration centrale les informations sur les évolutions du travail et les carences éventuelles de la législation.
  4. Faciliter la conciliation entre les parties notamment lors des conflits collectifs.

Un pouvoir de décision concernant 

  • les demandes d’autorisation de licenciement des représentants du personnel, des conseillers prud’hommes, des médecins du travail ;
  • certaines dispositions relatives à la durée du travail, au travail des jeunes, au règlement intérieur

Une formation pratique

Une fois reçus, les candidats bénéficient d’une formation rémunérée de 15 mois à l’Institut national du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle située près de Lyon (INTEFP)à l’issue de laquelle ils sont titularisés sous réserve de l’avis favorable du jury de sortie et trois mois de formation complémentaire personnalisée à accomplir dans un délais de trois ans après titularisation.

Des perspectives de carrières motivantes

Les inspecteurs peuvent évoluer vers d’autres formes d’encadrement en accédant aux grades de directeur adjoint du travail ou de directeur du travail.
Ainsi, ils peuvent occuper des postes à plus larges responsabilités, encadrer des équipes de taille importante et assurer des activités de pilotage, d’animation et d’accompagnement de grands projets.

Des compétences spécifiques

Le métier d’inspecteur du travail nécessite plusieurs compétences indispensables : – de bonnes connaissances juridiques et une capacité à comprendre le milieu du travail ; – le sens du dialogue et de l’écoute ; – du tact, de la diplomatie, mais aussi de la fermeté ; – de l’impartialité, de l’intégrité et de la discrétion ; – de l’adaptation aux situations les plus variées ; – la capacité d’animer une équipe, d’organiser son travail et de rendre compte de l’activité de la section.

Une rémunération évolutive

La marge de progression de la rémunération d’un inspecteur du travail n’est pas négligeable. Le traitement mensuel brut de base en début de carrière issu du concours externe est de 1 928 euros. Il est d’environ 3 181 euros au dernier échelon du grade d’inspecteur.
S’ajoutent à ce salaire une indemnité de résidence (selon le lieu d’affectation), un éventuel supplément familial en fonction du nombre d’enfants, un régime indemnitaire, une prime de technicité. Ces primes1 correspondent en moyenne à 6 712 euros pour l’année en début de carrière (soit environ 560 euros en plus du salaire par mois)

Un recrutement par concours
Les inspecteurs du travail sont recrutés par concours. La qualité de raisonnement et de culture générale mais également l’intérêt porté à des questions économiques, sociales ou sociétales et la capacité à les mettre en relation avec les missions d’inspection du travail sont des éléments centraux d’appréciation par le jury, tout comme la motivation, le sens de l’initiative, de l’écoute et du dialogue.

  • Les conditions d’inscription
    Les candidats doivent être titulaires d’un diplôme de bac +3 (diplôme de niveau II et au-dessus, ex : master, licence…) ou d’une qualification reconnue comme équivalente à ce diplôme2.
  • Les épreuves
    Épreuves écrites d’admissibilité
    Composition sur l’évolution générale, politique, économique et sociale depuis 1945
    Composition de droit du travail ou de droit européen
    Composition sur un ou plusieurs sujets au choix (droit public ou privé, économie de l’entreprise et politique sociale, sciences de la matière ou de la vie)
    épreuve sur dossier relative aux conditions de travail
  • Épreuves d’admission
    Épreuves orales
    • Un entretien avec le jury permettant l’évaluation des capacités, de la motivation et des aptitudes relationnelles du candidat à être inspecteur du travail.
    • Interrogation sur une matière au choix : droit public, droit privé, économie, biologie, physique, chimie
    • Une conversation dans la langue choisie au moment de l’inscription : anglais, espagnol, portugais, allemand, italien ou polonais, sur la base d’un texte rédigé dans cette langue (durée : quinze minutes ;
  • Les inscriptions
    Inscriptions sur le site https://www.concours.travail.gouv.fr : du 17 septembre au 16 octobre 2012
    Épreuves écrites en région : 9 et 10 janvier 2013
    Épreuves orales à Paris ou proche banlieue : mai 2013

Pour en savoir plus sur le concours

  • Site Internet du ministère (Brochures, inscriptions, annales, résultats…)
    DAGEMO – RH1 (concours)
    39-43 Quai André Citroën
    75902 Paris cedex 15
    Tél. : 01 44 38 36 51 / 01 44 36 39 34
    Courriel : concours@travail.gouv.fr

Pour en savoir plus sur la formation

  • Site Internet de l’Institut national du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (INTEFP)
  • INTEFP 498 route de Saint-Bel, BP 84
    69280 Marcy-l’Etoile
    Tél. : 01 78 87 47 47

Pour en savoir plus sur la préparation au concours

Il existe plusieurs préparations au concours, dont celle du Centre national