Plan 500 000 formations supplémentaires : un dispositif à l’écoute des demandeurs et des employeurs

Afin de répondre aux besoins des employeurs et des demandeurs d’emploi des différents territoires, le ministère du Travail cible les profils en difficulté et les secteurs sous tension recherchant des candidats. Le but : rapprocher leurs attentes. Mais à qui s’adresse le plan 500 000 formations ?

Des profils de demandeurs d’emploi ciblés :

  • Les demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés et/ou demandeurs d’emploi de longue durée. Ils représentent 41,8% des gens en formation. A noter, les travailleurs non-qualifiés souhaitant se reconvertir ou évoluer bénéficient sur leur CPF (et bientôt leur CPA) de deux fois plus de droit à la formation que les autres actifs : soit 48 heures par an avec un plafond de 400 heures à partir du 1er janvier 2017.
  • Les jeunes âgés de moins de 26 ans, soit 25,4% des personnes en formation.
  • Les actifs âgés de plus de 45 ans, soit 24,2% des personnes accédant à une formation.

Aider les employeurs

37% des recrutements sont abandonnés faute de candidats formés aux métiers des entreprises, notamment dans les métiers en tension, comme la logistique, la manutention, la sécurité, le BTP ou les services d’aide à la personne, ou émergents, comme les nouvelles technologies ou l’économie verte.
Pour rompre avec ce constat, le plan 500 000 formations supplémentaires, avec l’aide de Pôle emploi, accompagne dans la formation et le recrutement des candidats pour répondre selon le territoire aux besoins des entreprises. Et ça marche.

Thomas Leray, directeur associé d’OSCI, une entreprise en développement informatique, a fait appel à Pôle emploi :
« Ces jeunes diplômés BAC+5 n’étaient pas informaticiens de formation. C’étaient des ingénieurs généralistes ou dans d’autres secteurs. Ils avaient de grandes difficultés à trouver du travail dans leur domaine de formation. La reconversion dans l’informatique a été vraiment une belle opportunité. On les a formés pendant 60 jours à cette technologie et on les a tous embauchés à l’issue de cette formation. »