Recruter un jeune en emploi d’avenir

Vous vous engagez à recruter un jeune peu ou pas qualifié pour accompagner son entrée dans le monde du travail et lui permettre d’accéder à un meilleur niveau de qualification et de réaliser son projet professionnel.

Comment ça marche, Employeur


- Puis-je recruter ?
- Qu’est-ce que c’est ?
- Quel est mon rôle ?
- Les jeunes
- Employeurs du secteur marchand, vérifiez votre éligibilité
- Qui contacter ?
- Et après ?


Puis-je recruter ?

• Vous êtes une association, une collectivité territoriale, un établissement public, une structure d’insertion par l’activité économique ou encore une entreprise privée exerçant dans un secteur reconnu au niveau régional comme créateur d’emploi, d’utilité sociale ou susceptible d’offrir des perspectives de développement durable.

• Votre projet de recrutement offre une première expérience professionnelle enrichissante et reconnue.

• Vous offrez une capacité d’encadrement et des perspectives
de formation ou de qualification.

Vous pouvez recruter un jeune dans le cadre du programme emplois d’avenir.

Exemples d’employeurs concernés par le recrutement d’un jeune en emploi d’avenir

  • les organismes de droit privé à but non lucratif (associations, fondations) ;
  • les collectivités territoriales (communes, départements et régions) et leurs groupements ;
  • les autres personnes morales de droit public (établissements publics pour l’essentiel), à l’exception de l’État ;
  • les personnes morales de droit privé chargées de la gestion d’un service public (sociétés d’économie mixte notamment) ;
  • par exception, les entreprises du secteur marchand dans certains secteurs (la liste de ces secteurs est fixée au niveau de chaque région par le Préfet, en collaboration avec le Président du Conseil régional).

Qu’est-ce que c’est ?

• Un CDI ou un CDD (de 3 ans dans le cas général).

• À temps plein (prioritairement)

Le contrat est conclu sous la forme :

- Soit d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi dans le secteur non-marchand

- Soit d’un contrat initiative emploi dans le secteur marchand

Vous recevez une aide de l’État :

• 75% du Smic pour les structures du secteur non-marchand (ou Smig à Mayotte)

• 35% du Smic pour les structures du secteur marchand (ou Smig à Mayotte)

Pour les entreprises d’insertion (EI) et les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ), un taux intermédiaire de 47% d’aide de l’Etat est appliqué, pour les emplois d’avenir conclus en contrats initiative emploi (CIE).


Simulation Emplois d’avenir
Simulation emploi temps plein secteur non marchand
Rémunération brute niveau SMIC (au 1er janvier 2016) 1466,62 €*
Montant de l’aide 1099,96 €*
Reste à payer pour l’employeur (hors cotisations) 366,65 €*
Simulation emploi temps plein secteur marchand
Rémunération brute niveau SMIC (au 1er janvier 2016) 1466,62 €**
Montant de l’aide 513,32 €**
Reste à payer pour l’employeur (hors cotisations) 953,30 €**

* A Mayotte, pour un SMIG brut mensuel à 1107€, l’aide s’élève à 830€. Il reste donc à payer 277€ sur la rémunération.
* * A Mayotte, pour un SMIG brut mensuel à 1107€, l’aide s’élève à 387€. Il reste donc à payer 720€ sur la rémunération.


Vous vous engagez à mobiliser les moyens disponibles pour permettre au jeune recruté d’accéder à des formations ou à une qualification.
Avec l’aide de la mission locale/ du Cap emploi, vous vous engagez à construire un plan d’insertion et de qualification adapté au jeune recruté. Vous pourrez mobiliser les moyens déployés par les financeurs de formation : l’OPCA de votre secteur, le conseil régional, etc.

Quels sont les avantages ?

• Embaucher un jeune motivé.

• Une aide de l’État pour la durée de l’emploi d’avenir (3 ans dans le cas général).

• Bénéficier de l’appui d’un interlocuteur au sein de la mission locale/du Cap emploi pour suivre le jeune et intervenir pour toute difficulté pouvant survenir au cours de l’emploi.

Quel est mon rôle ?

• Offrir à un jeune l’opportunité d’accéder à un emploi, et lui permettre de vivre une vraie première expérience professionnelle enrichissante et reconnue.

• Lui donner les moyens de se former.

La sélection des projets de recrutement d’emplois d’avenir repose sur différents critères :

  • votre capacité d’encadrement et d’accompagnement d’un jeune inexpérimenté,
  • votre engagement pour assurer la professionnalisation de la formation du jeune avec la mise en œuvre d’actions de formation.

Les jeunes

• Des jeunes de 16 à 25 ans (ou jusqu’à 30 ans s’ils sont reconnus travailleurs handicapés).

• Sans diplôme ou titulaires d’un CAP/BEP.

• En recherche d’emploi.

A titre exceptionnel jusqu’au niveau bac+3, les jeunes sans emploi résidant dans une zone urbaine sensible, une zone de revitalisation rurale ou outre-mer.

Zone urbaine sensible ? ZUS ?
Ce sont des grands ensembles ou des quartiers d’habitat qui connaissent un taux de chômage des jeunes important.

Zones de revitalisation rurale ? ZRR ?
Ce sont des zones qui regroupent des territoires ruraux qui rencontrent des difficultés particulières : faible densité démographique, handicap structurel sur le plan socio-économique.

Employeurs du secteur marchand, vérifiez votre éligibilité

Les employeurs du secteur marchand ne peuvent recruter des jeunes en emplois d’avenir que si leur secteur d’activité est désigné par arrêté du préfet de région ou si une convention nationale a été signée avec le groupe ou la branche auquel appartient l’entreprise.

Qui contacter ?

PNG - 18.4 ko

L’agence Pôle emploi ou la mission locale la plus proche (Cap emploi pour les travailleurs handicapés). Ces interlocuteurs peuvent vous aider à construire une fiche de poste adaptée au dispositif et vous mettre en contact avec un ou plusieurs candidats. Il vous aide à construire une fiche de poste adaptée au dispositif et vous met en contact avec un ou plusieurs candidats.

Un référent est désigné par la mission locale ou le Cap emploi pour suivre le jeune en emploi d’avenir. Il pourra répondre aux difficultés du jeune et vous pourrez également faire appel à lui pour tout problème survenant au cours de l’emploi d’avenir. Il vérifiera également le respect des engagements pris au moment de la conclusion de l’emploi d’avenir.

- Le dépliant d’information pour les employeurs
- Le Guide pour les employeurs
- Le formulaire de demande d’aide
- Dossier d’engagement et de suivi

Et après ?

En fonction de vos besoins, vous pourrez recruter en CDI le jeune qui a acquis une qualification pendant l’emploi d’avenir. Si ce n’est pas possible, les compétences et les qualifications qu’il aura acquises pendant son contrat l’aideront à trouver un autre emploi sur le marché du travail.